Au nom d'Allah , dieu d 'Abraham et tous les autres prophètes







Le pape François a discrètement assoupli les sanctions à l'endroit de quelques prêtres pédophiles, faisant même sourciller ses propres conseillers.


Associated Press


Le pape a rejeté les recommandations de la Congrégation pour la doctrine de la foi à maintes reprises, mettant plutôt en oeuvre sa vision d'une Église miséricordieuse, ont confié à l'Associated Press deux avocats en droit canon et un représentant du Saint-Siège.
Le pape préfère ne pas réduire les prêtres à l'état laïc, les condamnant plutôt à une vie de prières et de pénitence, à l'écart du ministère public.
Dans certains cas, les agresseurs se seraient défendus en citant le pape lui-même et son discours de miséricorde.
Son prédécesseur, Benoît XVI, n'accordait que rarement ces demandes de clémence. De 2005 à 2013, il a laïcisé quelque 800 prêtres reconnus coupables d'avoir violé des enfants ou d'avoir commis des attouchements sexuels sur des enfants.
Saint Jean-Paul II, lui, avait fait l'objet de maintes critiques quant à sa gestion de ces crises, mais en 2002, il avait déclaré qu'« il
n'y a pas de place pour la prêtrise ou la vie religieuse » chez ceux qui font du mal aux enfants.


Name:  radiocanada.jpg
Views: 392
Size:  10.5 KB