Par Hilali Mohammed*** *Comment je me reprsente la foi*!

*** Un individu, perdu quelque part, ayant pris conscience de sa propre existence depuis peu, commence explorer autour de lui, se regarder dans le miroir, smerveiller, rflchir, se poser des questions, cherchant des rponses quil ne trouve souvent pas.

*** Le pain quil mange chaque jour commence lui sembler bizarre. Mais do vient-il*?

** Il sort quelques pas dans le champ, admire le cultivateur au travail, et se met faire des analyses*: Le bl- lensemencement- la leve- le mrissement- la rcolte- le moulin- le ptrissage- la cuisson, et de l, lestomac, et enfin lvacuation. Sans quoi, aucune vie. Des explications lui ont t donnes par son entourage montrant quune partie de la rcolte est conserve pour lensemencement de lanne prochaine. Mais alors, notre bonhomme se demande*: Et si rien na t conserv pour lanne daprs, ou si, la suite de circonstances indtermines, cette partie a t dtruite, la vie cessera-t-elle pour autant*? Et puis, do vient la premire graine? Qui la donne*? Le processus est simple, tant que cette premire graine est l, et tant que la rserve est l. Et dans le processus lui-mme, quand la graine est sous terre, qui la fait germer, puis pousser,* puis mrir*? Ah*!, se dit-il, un secret est certainement l*!*************************** ***********************************

*** Le bonhomme prend un grain de bl et le brise en morceaux, peut-tre en sortira-t-il notre secret qui produit toute cette machination. A force de bien observer, il finit par dcouvrir une minuscule zone qui ne pourrait tre que la partie germinale du gain. En effet il dtruit moyennant une petite pingle cette partie germinale, et constate que la graine ne pousse pas. Alors sa curiosit sen trouve plus aiguise. Il rpte plusieurs fois lexprience qui ne lui donne que davantage dtonnement. Il est vrai que sa dmarche a quelque chose de scientifique. Cest mme pour lui le dbut de la science, qui va voluer et laisser dcouvrir ses secrets les uns aprs les autres.

** Il passe du ct consommation*: la mastication, lavalement, lestomac et son rle, en passant par les intestins et les autres organes. Ce quil a fait avec le grain de bl (lcraser pour observer), il ne peut le faire avec le corps humain, mais il a pu dcortiquer plusieurs reprises le corps dun animal, et faire mille observations qui nont pas toutes t concluantes. Le cur reste le centre de sa proccupation. Ses battements incessants et rguliers, le sang ject dans les veines, le sang rcupr, la chaleur du corps, et viendront par la suite les maladies. Et puis, cette mort invitable*? et ces naissances*? Il opre la matrice dune brebis avant la saillie et aprs la saillie.

** Tous ces travaux, et dautres encore, font de notre bonhomme un savant, disons un petit savant, qui a eu beaucoup de chance de rencontrer un autre bonhomme comme lui, ce qui fait que lquipe dapprentis savants commence stoffer, et des rgles ou lois extraites des diffrentes exprimentations prendre place.****************************************************** * ***************************

** La soif de notre petit monde de savants ne se trouve pas dsaltre, tant il reste de questions sans rponse. Mais alors*? Certains disent quil faut attendre, la science rpondra tout, rsoudra tous les problmes, tout viendra avec le temps. Continuer les exprimentations, continuer dattendre, laisser faire le temps, voila ce que lon appelle peut-tre* Evolution.

*** Dautres, tout en admettant le phnomne volutif, ne sempchent de croire une superpuissance qui est lorigine de toute la cration, tant celle-ci est si bien ordonne, si bien orchestre, si bien programme, harmonise, dirige, minute, et que les lois quelle recle, ne peuvent toutes tre dcouvertes par lhomme qui a quand mme un pouvoir trs limit sur la nature et ses secrets. La dite superpuissance, au contraire, a un pouvoir total, illimit, puisque dj elle a procd linstallation et lorganisation, y compris lvolution, de lensemble des lments de lunivers. Ils croient en cette superpuissance, et cest dj un dbut de foi, la foi en cette superpuissance qui, le moins que lon puisse dire, est quelle est consciente. Oui, elle ne peut pas tre aveugle. Elle ne peut pas se conduire au hasard. Ce quelle produit relve de la super intelligence.

*** Donc, ici dj, on peut distinguer entre la science commune, celle mise jour par lhomme au fur et mesure de son existence, et la vraie Science, la premire, la dernire, celle qui prexiste toute entreprise humaine, celle laquelle lhomme restera tout le temps accroch, sans jamais nen dcrocher quune infime partie, cette infime partie qui lamne senorgueillir, se flatter, se leurrer, en un mot, croire en lui-mme, en sa supriorit. Ce faisant, il se distancie amplement de la foi.

**** Faisons bien la distinction entre la science qui sapprend, qui sexprimente, qui se dcouvre, et la science premire, cest--dire le fondement de lUnivers, que lon ne fait qubaucher dans toute entreprise de recherche. Cette science prexistante, nest-elle pas la preuve de lexistence de la superpuissance*? Nest-elle pas son produit*? Ce nest pas parce que nous arrivons, pniblement, dvoiler une infime partie de ses secrets, quon se doit de dnier son existence, de mconnatre sa puissance. Ce serait vraiment une ingratitude. Sommes-nous libres de rester ingrats*? Dagir comme nous entendons*? Sommes-nous libres de profiter simplement et gratuitement des richesses de lexistence, des bienfaits que nous prodigue cette super-science*? Cette superpuissance, qui nous a crs et a tout cr autour de nous, et srement pour nous, que veut-elle de nous*? Sommes-nous mme de dceler sa volont notre gard pour rpondre en cratures reconnaissantes, et non ingrates*?

*** Jusque l, cest la foi pure, intrinsque, scientifique, non sortie du petit laboratoire universitaire, mais du grand laboratoire qui est lunivers, une foi non induite daucune teinte religieuse, mais qui reste quand mme incomplte et partielle, tant que lhomme nest pas encore parvenu entrer en contact avec la dite superpuissance, savoir ce quelle est, et la contrepartie quelle veut de nous, pour nous placer au niveau de la reconnaissance lgard des bienfaits quelle nous prodigue, et en mme* temps, nous placer, ce faisant, un niveau digne de lhomme qui veut se distinguer de lespce animale.

*** Pour en arriver l, il est normal dentamer des recherches qui soient srieuses, approfondies et mthodiques, pour ne pas rester neutre et amorphe*: - Quel nom donner cette superpuissance*? Quel comportement adopter dans ce monde, qui ne mappartient pas, mais la superpuissance*? Quelles relations entretenir avec son prochain*?- Quel tribut payer la superpuissance si jamais elle en exige un*? Vis--vis de la superpuissance elle-mme, quelle attitude dois-je adopter*? et dautres questions encore, car, attention, rien nest gratuit. Mais par o commencer*?* Fort heureusement que de lautre ct, celui de la superpuissance elle-mme, il y a une tentative gnreuse de faciliter tout ce travail, une tentative de rapprochement, voire dexplication pour que ltre humain soit digne de lexistence qui lui a t donne, je dirais prte. La superpuissance a dpch sur terre bien des missaires chargs de faire le travail dinformation. Donc la balle est de mon ct. Bien des missaires munis de documents. A nous, humains de jouer.

***** Pour jouer mon jeu, je prends comme point de dpart le temps prsent. Le dernier document parvenu entre les mains de lhumanit sappelle le coran. Le jour o je serai persuad, jcrirai *Coran*. Il est de mon devoir de lplucher, et de le comparer avec les autres documents similaires. Les trois principaux documents ou textes doivent me fournir suffisamment de tmoignages, de preuves, pour me permettre de prendre mon chemin et de mengager. Il mest certes difficile de faire la comparaison entre les trois Livres descendus du Ciel. Est-ce quelquun de mieux plac ne la-t-il pas fait avant moi*? pour moi*?. On ne peut pas trouver mieux quun Franais, grand savant parmi les savants franais, qui a t dabord athe, devenu chrtien force denquter, et enfin musulman, et pour cause. Quelle en est la cause*? Son livre *La Bible, le Coran et la science*, traduit en plusieurs langues, lexplique fort bien. Je le lis, et jen tire ma conclusion*: La seule superpuissance qui se trouve en jeu, cest Dieu, quIl soit lou. Cest le Matre absolu de lunivers. Le Coran est bien la Parole de Dieu. Maintenant, et maintenant seulement la FOI est tablie*: je crois en Dieu, tel quIl se dfinit Lui-mme (les 99 attributs).



...