Salam aleykoum wa rahmatoullah wa barakatouh



Parmi les vertus qui constituent la parure du musulman, on compte la patience et lendurance supporter les incommodits des autres pour lamour d'Allah. La patience est la contrainte de lme accepter ce qui lui rpugne et supporter avec stocisme le mal qui latteint.



Le musulman se contraint accomplir les actes de dvotion qui le rebutent. Il s'y rsigne fermement. Il se retient de commettre des pchs ou de les aborder, si ardent soit son dsir de les commettre.



Dans les preuves, il se contient sans salarmer ni sirriter, car, disent les penseurs, salarmer pour un mal dj pass est une calamit. Semporter contre larrt divin est une injure Allah, lUNIQUE et le TOUT-PUISSANT.



Dans les preuves, le musulman est rconfort par le souvenir d'Allah et de la grande rcompense accorde en prix de sa dvotion. Il est stimul aussi par la crainte des menaces terribles lances contre ceux qu'Allah dteste et qui Lui dsobissent.



Il a prsent lesprit galement, que rien narrte les cours des desseins divins, que ses dcrets sont quitables et irrvocables, que lon se montre rsign ou non. Il sait que sa rsignation lui procure rcompense et que son emportement nengendre que pchs. La rsignation est une vertu quon peut acqurir force dentranement. Mais le musulman qui a besoin de son Dieu, limplore de la lui accorder et essaie de la raffermir en lui en se souvenant des exhortations et des promesses de rcompenses faites aux gens stoques, tels que ces versets :



{Ô vous les Croyants ! Soyez constants. Rivalisez de constance ! Soyez fermes et craignez Allah. Ainsi atteindriez-vous la flicit. } [Sourate 3 La famille dImran Verset 200]



{Rconfortez-vous par la patience et la prire.} [Sourate 2 La Vache Verset 45]



{Sois patient ! Allah ty aidera} [Sourate 16 - LAbeille Verset 127]



{Endure patiemment ce qui peut tatteindre. Tout cela est le propre dune me rsolue} [Sourate 31 Loqman Verset 17]



{Annonce une heureuse issue aux patients, ceux qui, frapps dun malheur disent : Nous appartenons Allah et Lui nous ferons retour ! Ceux-l obtiendront misricorde et bndiction de leur Seigneur. Ils auront suivi le droit chemin. } [Sourate 2 La Vache Verset 156]



{Ceux qui auront persvr dans notre voie seront rmunrs compte tenu de leurs meilleures actions.} [Sourate 16 Les Abeilles Verset 96]



{Nous avons fait deux, des chefs qui guidaient les hommes selon nos ordres, cela pour avoir su persvrer dans notre voie et avoir cru fermement en nos signes.} [Sourate 32 LAdoration Verset 24]



{Ceux qui sont constants seront dignement rmunrs au-del de toute mesure !} [Sourate 39 Les Groupes Verset 10]


Le Prophte (que la paix soit sur lui) a dit aussi : La patience est une lumire ! (Un guide clair). [Rapport par Moslim]



Il dit galement : Celui qui veut tre chaste, Allah laidera. Celui qui cherche se passer de ce que possdent les autres, Allah lenrichira. Celui qui veut tre patient Allah viendra son secours. Aucun na eu un don plus fcond que la patience. [Rapport par Boukhari]



Le Prophte (que la paix soit sur lui) a dit : Cest tonnant ! Tout ce qui arrive au croyant lui est favorable. Aucun autre na ce privilge : si un bien lui parvient, il remercie Allah et cest un bien pour lui ; si un mal lui parvient, il se rsigne et cest bnfique pour lui. [Rapport par Mouslim]



Une fille du Prophte (que la paix soit sur lui) lui dpcha une personne pour le prier de venir voir son enfant agonisant. Le Prophte lui envoya dire : transmets-lui mon salam et dis-lui : Tout appartient Allah, ce quIl donne et ce quIl reprend. Pour toute chose est fix un terme. Quelle se rsigne et en demande Allah la rcompense [Rapport par Boukhari] La mre croyait que la prsence du Prophte soulagerait lenfant, autrement le Prophte ne refuse rien quand on le sollicite pour tout ce qui est dans ses possibilits.



Dans un hadith thme divin, Allah dit : Quand Je frappe Mon serviteur de ccit et quil se soumet Mon arrt, Je lui accorde en change le Paradis ! [Rapport par Boukhari]



La valeur de la rtribution est proportionnelle lpreuve. Quand Allah veut du bien des gens, Il les met lpreuve. Celui qui se rsigne aura la satisfaction du Seigneur, mais celui qui semporte encourt Sa colre.



Ladversit ne cesse de sabattre sur le croyant : atteignant sa personne, ses enfants et ses biens, si bien quil comparatra devant Allah sans aucun pch.



Quant supporter le mal, cest aussi de la rsignation, mais plus pnible supporter. Cest le symbole des vridiques et des saints. Son sens rel, cest tre perscut pour la cause d'Allah et supporter la souffrance sans rendre le mal pour le mal, sans se venger ni se soucier de sa personne tant que cela est fait pour lamour d'Allah et en qute de Son *******ement.



Dans cette endurance, on garde lesprit comme exemple les Prophtes et les vertueux. Rares sont ceux qui parmi eux, n'ont pas t malmens et perscuts pour la cause de Dieu. Ibn Massoud disait : J'ai toujours prsent devant moi ce spectacle poignant, celui du prophte Mohammed, l'instar des anciens Messagers, battu par son Peuple, ensanglant, essuyant le sang sur son visage en disant : Seigneur ! Pardonne mon peuple, car il agit par ignorance. (Boukhari et Muslim).



Ce n'est l qu'un exemple de l'endurance du Prophte. En voici encore un autre :


Un jour il distribua des biens. Un Bdouin dit : Ce partage est inquitable ! Cette critique parvint jusqu'au Prophte. Son visage s'empourpra, mais il finit par dire :


Que Dieu fasse misricorde mon frre Mose ! Il fut tout autrement offens, mais il se montra plus endurant ! (Boukhari et Muslim)



Khabab raconte ce qui suit : Nous nous sommes plaints au Prophte. Il tait accoud l'ombre de la Kaaba [...]. Nous lui dmes : N'implores-tu pas Dieu pour nous faire triompher de nos perscuteurs, ne Le pries-tu pas pour nous ? Il nous rpondit : Auparavant, on prenait l'homme, on lui creusait une fosse, on l'y mettait, puis, au moyen d'une scie place sur la tte, on le coupait en deux. Avec des peignes en fer on lui arrachait la chair mme les os. Tout cela ne lui faisait pas renier sa foi. (Boukhari)



Le Coran nous a rapport les rcits des prophtes et leurs rponses aux peuples qui les tourmentaient, on y lit : Comment ne pas nous remettre Dieu,


Lui qui nous a guids vers des voies sres pour notre salut ?


Aussi sommes-nous fermement rsolus supporter vos outrages.


Dieu est le meilleur soutien de ceux qui se fient Lui. (Coran, S.14- Abraham, v.12)


Les compagnons du Prophte disaient : Nous n'estimions pas complte la foi de l'homme, tant qu'il ne faisait pas preuve d'endurance dans l'adversit.



Guid par ces exemples vivants de patience et d'endurance, le musulman est toujours patient et endurant, esprant la rcompense divine : il ne se plaint pas, ne s'emporte pas, ne riposte pas au mal par le mal, mais il le repousse par la bont, il excuse, endure et pardonne. Dieu dit : Celui qui est patient et sait pardonner tmoigne d'une heureuse matrise de lui-mme. (Coran, S. 42- La Dlibration, v. 43).



Extraits de La Voie du Musulman .