La chute dun pasteur embarrasse les rpublicains
Accus de relations homosexuelles, le prsident de lAssociation nationale des evangliques dmissionne, quatre jours dun rfrendum sur les
mariages gays

DANS LA VALSE des scandales qui rythme la campagne pour les lections de mi-mandat aux tats-Unis, mardi prochain, le dernier trbucher risque de finir perdant. Aprs Mark Foley, dput rpublicain contraint la dmission pour avoir crit des courriels salaces des adolescents, aprs la gaffe du dmocrate John Kerry sur le niveau intellectuel des troupes en Irak, cest la droite chrtienne qui subit un retour de balancier. Le rvrend Ted Haggard, personnalit en vue du mouvement vanglique, est contraint de seffacer sous des accusations de conduite immorale difficilement compatibles avec son combat politique.Jeudi, Mike Jones, 49 ans, ex-prostitu de Denver (Colorado), a affirm avoir entretenu une liaison rmunre pendant prs de trois ans avec le pasteur Haggard. Il laurait galement vu se droguer la mthamphtamine, substance chimique hautement nocive.


Ted Haggard, mari et pre de cinq enfants, dment vigoureusement avoir eu une relation homosexuelle avec qui que ce soit et dit tre fidle (sa) femme depuis vingt-huit ans. Il a nanmoins dmissionn de la prsidence de lAssociation nationale des vangliques, un puissant rseau rassemblant 45 000 glises et plus de 30 millions de fidles. Il sest mis temporairement en retrait de sa propre mga glise , dnomme Nouvelle Vie, o il prche devant 14 000 fidles Colorado Springs. Mme si lenqute ouverte par sa congrgation le blanchit, cela risque dtre aprs le scrutin de mardi. Or, dans le Colorado, comme dans dautres tats, on ne vote pas seulement pour dsigner un snateur et des reprsentants Washington : les lecteurs doivent aussi se prononcer par referendum sur une proposition visant interdire les mariages gays. Linitiative tait jusquici soutenue par le rvrend Haggard. Sur son site Internet, lhomosexualit est dfinie comme une dviation du plan du Crateur .

http://www.facebook.com/group.php?gid=18896353618[/LEFT]