La Trinit: dveloppement d'une doctrine

Comment la doctrine de la Trinit sest-elle dveloppe?

À CE stade de notre examen, certains pourraient se demander: Si la Trinit nest pas un enseignement biblique, comment est-elle devenue une doctrine de la chrtient? Pour beaucoup, elle a t formule en lan 325, au concile de Nice.

En ralit, ce nest pas tout fait exact. Le concile de Nice a bien affirm que le Christ tait de mme substance que Dieu, ce qui a pos le fondement de la thologie trinitaire postrieure; mais il na pas tabli la Trinit, car lesprit saint ny tait pas prsent comme la troisime personne dune divinit ternaire.

Le rle de Constantin Nice

DEPUIS de nombreuses annes, une ide qui se rpandait, et selon laquelle Jsus est Dieu, rencontrait une vive opposition, opposition fonde sur les Écritures. Pour tenter de mettre fin au conflit, lempereur romain Constantin convoqua tous les vques Nice. Une partie dentre eux seulement, soit environ 300, sy rendirent.

Constantin ntait pas chrtien. On dit quil sest converti sur le tard; toutefois, il sest fait baptiser alors quil tait mourant. Dans LÉglise primitive (angl.), Henry Chadwick dit de lui: Comme son pre, Constantin adorait le Soleil invaincu; (...) on ne doit pas voir dans sa conversion un effet de la grce (...), mais le calcul dun chef militaire. Sa comprhension de la doctrine chrtienne ne fut jamais trs claire. Nanmoins, il tait sr dune chose: la victoire au combat tait un don du Dieu des chrtiens.

Quel rle cet empereur, qui ntait pas baptis, a-t-il jou lors du concile de Nice? Voici ce quon peut lire ce propos dans lEncyclopdie britannique: Ce fut Constantin qui prsida. Il dirigea activement les discussions, et ce fut lui qui proposa (...) la formule capitale qui allait exprimer la relation du Christ Dieu dans le Credo adopt par le concile, de mme substance que le Pre (...). Intimids par lempereur, les vques, lexception de deux, signrent le Credo, ce que beaucoup firent contre leur gr.

Le rle de Constantin fut donc dterminant. Aprs deux mois dun dbat acharn entre les vques, cet empereur paen trancha en faveur de ceux pour lesquels Jsus tait Dieu. Pourquoi cela? Certainement pas en raison dune conviction nourrie par les Écritures. En effet, selon Une brve histoire de la doctrine chrtienne (angl.), Constantin navait pour ainsi dire aucune comprhension des questions que posait la thologie grecque. Ce quil comprenait, en revanche, cest que la division religieuse tait une menace pour son empire, dont il voulait consolider lunit.

Au demeurant, les vques runis Nice ne mirent pas vritablement en place le dogme de la Trinit. Ils staturent sur la nature de Jsus, mais non sur le rle de lesprit saint. Si la Trinit tait une claire vrit biblique, les vques ne lauraient-ils pas nonce cette poque?

Ce qui se passa ensuite

APRÈS Nice, les discussions se poursuivirent pendant des dizaines dannes. Ceux qui ne voyaient pas en Jsus lgal de Dieu reprirent mme le dessus pendant un certain temps. Cependant, lempereur Thodose finit par rgler la question leur dtriment. Il imposa le Credo du concile de Nice dans son royaume et, en 381, runit le concile de Constantinople pour en clarifier la formule.

Ce concile plaa lesprit saint sur le mme plan que Dieu et le Christ. La Trinit, telle quelle est enseigne par la chrtient, faisait son apparition.

Cependant, mme aprs le concile de Constantinople, tous nacceptrent pas la Trinit. Nombreux sont ceux qui sy opposrent et qui furent lobjet dune violente perscution. Il fallut attendre des sicles pour que la Trinit reoive une formulation prcise au travers des symboles ou Credo. LEncyclopdie amricaine fait remarquer ce sujet: Lide trinitaire atteignit son plein dveloppement au Moyen Âge, en Occident, lorsque la scolastique en entreprit lexplication par la philosophie et la psychologie.

Le symbole dAthanase

AVEC le symbole dAthanase, la Trinit reut une dfinition plus labore. Athanase, qui tait ecclsiastique, soutint Constantin lors du concile de Nice. Le symbole qui porte son nom dclare: Nous [vnrons] un seul Dieu dans la Trinit (...). Dieu est le Pre; Dieu, le Fils; Dieu, le Saint-Esprit: et il ny a pas trois Dieux, mais un seul Dieu.

Toutefois, les spcialistes sont unanimes reconnatre que ce symbole na pas t formul par Athanase. On lit dans la Nouvelle Encyclopdie britannique: LÉglise dOrient na pas eu connaissance du symbole avant le XIIe sicle. Depuis le XVIIe sicle, les biblistes admettent que ce symbole nest pas d Athanase (mort en 373), mais quil a probablement t rdig au Ve sicle dans le sud de la France. (...) Linfluence du symbole semble dabord stre fait sentir, aux VIe et VIIe sicles, dans le sud de la France et en Espagne. LÉglise de Germanie au IXe sicle, et un peu plus tard celle de Rome, lintgrrent leur liturgie.

Ainsi, partir de lpoque du Christ, il a fallu des sicles pour que la Trinit soit accepte dans lensemble de la chrtient. Quest-ce qui, en tout cela, a guid les dcisions? La Parole de Dieu, ou bien des considrations politiques ou de chapelle? Dans Origine et volution de la religion (angl.), E. Hopkins rpond: La dfinition orthodoxe de la Trinit qui finit par lemporter fut essentiellement le rsultat des proccupations politiques de lÉglise.

Lapostasie annonce

CE LAMENTABLE itinraire de la Trinit fait cho aux paroles de Jsus et de ses aptres. Ils avaient annonc quaprs leur poque viendrait une apostasie, une dviation, un abandon du vrai culte, qui durerait jusquau retour du Christ. Alors, avant le jour de Dieu, jour de destruction du systme de choses actuel, le vrai culte serait restaur.

Laptre Paul a dit que ce jour ne viendrait pas moins que dabord ne vienne lapostasie et que ne se rvle lhomme qui mprise la loi. (2 Thessaloniciens 2:3, 7.) Il a plus tard dclar: Aprs mon dpart il sintroduira parmi vous des loups redoutables qui ne mnageront pas le troupeau, et (...) du milieu mme de vous se lveront des hommes tenant des discours pervers dans le but dentraner les disciples leur suite. (Actes 20:29, 30, J). Dautres disciples de Jsus ont parl de cette apostasie et du clerg qui mprise la loi. Voir, par exemple, 2 Pierre 2:1; 1 Jean 4:1-3; Jude 3, 4.

Paul a aussi crit: Un temps viendra o les hommes ne supporteront plus la saine doctrine, mais au contraire, au gr de leurs passions et loreille les dmangeant, ils se donneront des matres en quantit et dtourneront loreille de la vrit pour se tourner vers les fables. 2 Timothe 4:3, 4, J.

Jsus lui-mme a indiqu la raison pour laquelle le culte vritable serait abandonn. Alors quil avait sem de la bonne semence dans son champ, lennemi, Satan, allait semer de la mauvaise herbe par-dessus. Cest pourquoi, lorsque les premires tiges de bl commenceraient pousser, la mauvaise herbe apparatrait aussi. On devait donc sattendre que le pur christianisme subisse une dviation qui allait persister jusqu lpoque de la moisson, poque o le Christ remettrait les choses en ordre (Matthieu 13:24-43). LEncyclopdie amricaine dit ce propos: La doctrine trinitaire du IVe sicle ne donnait pas une ide exacte des croyances des premiers chrtiens sur la nature de Dieu; elle en constituait au contraire une dviation. La question se pose alors: quest-ce qui a provoqu cette dviation? 1 Timothe 1:6.

Quelle influence?

AUSSI loin que lon remonte dans lAntiquit, et ce jusqu lpoque babylonienne, on constate quil tait courant dadorer les dieux paens par groupes de trois, appels triades. Des sicles avant la venue du Christ et jusquaprs sa mort, linfluence de cette pratique sest fait sentir en Égypte, en Grce et Rome. Aprs la mort des aptres, ces croyances paennes commencrent envahir le christianisme.

Lhistorien Will Durant fait remarquer cet gard: Le christianisme na pas dtruit le paganisme; il la adopt. (...) DÉgypte vinrent les ides de trinit divine. Quant Siegfried Morenz, il dclare dans La religion gyptienne: [On] faisait de la trinit la fois une possibilit et un devoir pour les thologiens (...). On runit donc trois dieux en un seul dont on peut parler au singulier. Mais de cette manire le courant dinfluence gyptienne est mis en contact direct avec la thologie chrtienne.

À la fin du IIIe et au IVe sicle, en Égypte, des ecclsiastiques dAlexandrie, tel Athanase, transmirent cette influence par les ides quils formulrent et qui conduisirent la Trinit. Ces hommes acquirent eux-mmes une grande notorit, si bien que Morenz considre la thologie alexandrine comme lintermdiaire entre lhritage religieux gyptien et le christianisme.

Dans la prface de lHistoire du christianisme (angl.), dEdward Gibbon, on peut lire: Sil est vrai que le christianisme a triomph du paganisme, il nen demeure pas moins que le paganisme a russi corrompre le christianisme. LÉglise de Rome a remplac le disme pur des premiers chrtiens (...) par lincomprhensible dogme de la Trinit. Pareillement, de nombreuses doctrines paennes inventes par les Égyptiens et idalises par Platon ont t adoptes parce que considres comme dignes de foi.

Selon le Dictionnaire de la connaissance religieuse (angl.), beaucoup de gens disent que la Trinit est un enseignement corrompu, emprunt des religions paennes et greff sur la foi chrtienne. Pour louvrage Survivances paennes dans le monde chrtien, la Trinit est dorigine entirement paenne.

Voil pourquoi James Hastings dclare, dans lEncyclopdie de la religion et de lthique (angl.): Dans la religion indienne, par exemple, nous rencontrons la trinit Brahm, Siva, et Visnu; dans la religion gyptienne, la triade Osiris, Isis et Horus (...). Ce nest pas seulement dans les religions historiques que nous trouvons lide dune trinit. Signalons particulirement la conception no-platonicienne de la Ralit suprme ou ultime qui est reprsente sous une forme triadique. Toutefois, quel rapport y a-t-il entre le philosophe grec Platon et la Trinit?

Le platonisme

ON PENSE que Platon a vcu de 428 347 avant Jsus Christ. Bien quil nait pas enseign la Trinit sous la forme quelle revt aujourdhui, sa philosophie a fray la voie cette doctrine. Par la suite, divers mouvements philosophiques qui propageaient des croyances triadiques virent le jour et furent influencs par les conceptions platoniciennes de Dieu et de la nature.

Le Nouveau Dictionnaire universel de Maurice Lachtre dit de linfluence exerce par Platon: La trinit platonique [platonicienne], qui ne fut elle-mme au fond quune sorte darrangement, de disposition nouvelle, des trinits plus anciennes des peuples qui avaient prcd, nous parat bien tre la trinit philosophique, rationnelle, cest--dire la trinit dattributs qui a donn naissance la triplicit dhypostases ou de personnes divines des Églises chrtiennes (...). Cette conception de la Trinit divine du philosophe grec (...) se trouve partout dans les anciennes religions [paennes].

La Nouvelle Encyclopdie de la connaissance religieuse (angl.), de Schaff-Herzog, dcrit linfluence de la philosophie grecque: Les doctrines du Logos et de la Trinit ont reu leur forme partir des Pres grecs, qui (...) taient, directement ou indirectement, grandement influencs par la philosophie platonicienne (...). Il est indniable que cette philosophie a constitu pour lÉglise une source derreur et de corruption.

On lit dans LÉglise des trois premiers sicles: La doctrine de la Trinit est apparue progressivement et relativement tard; (...) son origine est totalement trangre aux Écritures juives et chrtiennes; (...) elle sest dveloppe et a t introduite dans le christianisme avec le concours des Pres platoniciens.

À la fin du IIIe sicle, le christianisme et les nouvelles philosophies inspires du platonisme taient insparablement unis. Comme le dit Adolf Harnack dans son Prcis de lhistoire des dogmes, la doctrine de lÉglise se trouvait rive par des chanes au sol de lhellnisme [la pense grecque paenne]. (...) Elle devint ainsi un mystre pour la trs grande majorit des chrtiens.

LÉglise prtendait que ses nouvelles doctrines taient fondes sur les Écritures; mais voici ce que dit Adolf Harnack ce sujet: En ralit, lÉglise reconnut pour lgitime la prsence dans son sein de la spculation hellnique des ides et des usages superstitieux des mystres paens.

Dans Une dclaration de raisons (angl.), Andrews Norton dit de la Trinit: Nous pouvons retracer lhistoire de cette doctrine et dcouvrir son origine, non dans la rvlation chrtienne, mais dans la philosophie platonicienne (...). La Trinit nest pas une doctrine enseigne par le Christ et ses Aptres, mais une fiction due lcole des platoniciens tardifs.

Ainsi, cest au IVe sicle que lapostasie annonce par Jsus et les aptres a connu son plein dveloppement. La formation du dogme de la Trinit nen est du reste quune des manifestations, car parmi les autres croyances ou pratiques paennes que les Églises apostates ont alors adoptes, on peut citer lenfer de feu, limmortalit de lme et lidoltrie. La chrtient tait entre dans la priode des tnbres spirituelles quannonaient les Écritures, priode qui allait tre domine par un homme qui mprise la loi, autrement dit un clerg, de plus en plus puissant. 2 Thessaloniciens 2:3, 7.

Pourquoi les prophtes de Dieu ne lont-ils pas enseigne?

POURQUOI, pendant des millnaires, aucun prophte de Dieu na-t-il enseign la Trinit Son peuple? On aurait pu au moins penser que Jsus, le grand Enseignant, expliquerait ce dogme ses disciples. Si la Trinit tait la doctrine fondamentale de la foi, Dieu aurait-il inspir les centaines et les centaines de pages que reprsentent les Écritures sans consacrer un peu de cette instruction lenseignement de la Trinit?

Les chrtiens peuvent-ils croire que, des sicles aprs la venue de son Fils et aprs avoir inspir la rdaction de la Bible, Dieu ait approuv lintroduction dune doctrine qui avait t inconnue de ses serviteurs pendant des millnaires, qui est un mystre indicible, qui dpasse lentendement humain, dont lorigine paenne est reconnue, et qui fut essentiellement le rsultat des proccupations politiques de lÉglise?

Le tmoignage de lHistoire est clair: le dogme de la Trinit est une dviation et relve de lapostasie