guide simple du nouveau Musulman 6

Last Post: 555 | == == | Last Post: | == == | Last Post: * * | == == | 20 :21 !!! Last Post: * * | == == | ! Last Post: * * | == == | Last Post: | == == | . Last Post: | == == | Last Post: | == == | ! ( ) Last Post: | == == | : : ... Last Post: | == == |


 

       

         

 

    

 

 

    

 

guide simple du nouveau Musulman 6

Page 1 of 2 1 2 LastLast
Results 1 to 10 of 13

Thread: guide simple du nouveau Musulman 6

  1. #1
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,672
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    04-12-2016
    At
    12:45 AM

    Default guide simple du nouveau Musulman 6





    niveauVI

    Shirketsestypes
    Le jenedu Ramadan
    priredu voyageur
    Propretde l'Islam
    Ajouter unmusulmanne signifie pas
    Rappelez-vousde clture(le tremblement de terre-Destiny -sangsues-figues)














    ( - - )


    .

  2. #2
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,672
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    04-12-2016
    At
    12:45 AM

    Default

    Les types de shirk


    Classification simplifie des diffrentes formes de shirk akbar (liste non-exhaustive).





    par le frre Abou 'AbdILLAH al-mouwahhid -qu'ALLAH lui pardonne ces fautes-


    A - La thorie.

    C'est douter propos d'une ou de plusieurs formes de shirk , ou refuser d'excommunier les moushrikins, ou douter de leur koufr, ou authentifier leur doctrine en les considrant musulmans et en niant que leurs agissements soient du shirk.
    En effet, tout individu est tenu de connaitre le tawhid et ce qui l'oppose, savoir le shirk et ses diffrentes catgories. L'excuse de l'ignorance dans ce domaine n'est pas recevable car cela concerne le asl ad-din(fondement de la religion) sans lequel un individu n'est pas musulman.


    B - La pratique.

    1 - Le shirk akbar dans tawhid al-oulouhiyyah (la divinit).

    C'est vouer une quelconque adoration autre qu'ALLAH -'azawajal-, sachant que la dfinition la plus complte de l'adoration est celle d'Ibn Taymiyya -rahimahOULLAH-: "l'adoration est toute acte ou parole apparente ou cache qu'ALLAH aime ou qu'il agre."
    Exemple: Prier, jener, donner l'aumne, faire le jihad, rdiger un testament, faire du dzikr pour autre qu'ALLAH -'azawajal-, ou dans l'intention d'obtenir la rcompense d'un autre que lui.

    Attention: N'est pas concern celui qui, par exemple, prie ou embellit sa prire pour les gens. Celui-l aura commit une riyah (ostentation), qui est du shirk asghar. Sauf si la plupart de ces adorations sont faites par ostentations, dans ce cas ce dernier est un mounafiq (hypocrite) de grande hypocrisie.

    Parmi les formes de shirk akbar dans l'adoration, on trouve:

    a) Le sujud (prosternation), le ruku' (gnuflexion) et le hochement de tte.

    C'est un shirk akbar dit mouhtamal (probable), qui ne fait pas sortir de l'islam s'il est fait dans un but de salut (comme cela a pu tre fait par les frre de Youssouf envers ce dernier -'alayhi salam-, par Mouradz ibn Jabal -radhiALLAHou 'anhou- envers le prophte -salALLAHou 'alayhi wa salam-, ou par Iblis -la'natOULLAHou 'alayhi- envers Adam -'alayhi salam- (Les savants ont toutefois divergs sur la nature de leurs prosternations, si elles taient similaires se que l'on consoit nous comme tant une prosternation ou non. Aussi, il est important de prciser que le sujud tait une forme de salutation permise pour les communauts qui nous ont prcds, mais qu'il a t interdit pour notre oumma, wALLAHou a'lem.)

    Cependant, s'il est fait dans un but d'adoration, ou envers un tre invisible (un ange, un djinn etc...) ou inerte (une tombe, un astre etc...), cela constitue un shrik akbar par consensus.

    En se qui concerne le hochement de tte, il peut tre une forme de shirk akbar comme le prouve le hdith de l'homme pieux qui se retrouva attach un poteau, et duquel sheitan lui demanda qu'il se prosterne pour qu'il l'aide s'enfuir . Il rpondit qu'il ne pouvait le faire car il tait attach, sheitan lui demanda alors un hochement de tte, se que fit l'homme qui mourut sur ce koufr (car ces assaillants le turent ensuite, le sheitan n'ayant pas tenu parole).

    b) Le tawaf (circumanbulation) et le plerinage.

    Cela consiste tourner autours d'une tombe ou autre en dehors de la ka'baa.

    Concernant, le plerinage en direction d'une tombe, s'il est fait dans le but d'adorer ALLAH -'azawajal-, c'est une bid'aa pouvant mener au shirk sauf si la personne le fait dans un but d'adoration ou joint des actes deshirk akbar cela.

    c) Ad-do'aa (l'invocation).

    1 - Celle d'adoration:

    - C'est demander une chose autre qu'ALLAH la manire de l'adoration.
    Exemple: en levant les mains, et ceci est du shirk akbar.

    - Ou demander une personne dans l'incapacit physique de le faire, tel un mort (y compris devant sa tombe), ou quelqu'un qui fait parti du monde des absents (taklif),d'invoquer ALLAH pour soit (prise d'intermdiaire), et ceci est du shirk akbar.

    Attention: Ce n'est pas du shirk de demander un vivant d'invoquer ALLAH pour nous (les compagnons l'ont fait avec le prophte -salALLAHou 'alayhi wa salam-, puis avec al-'Abbas -radhiALLAHou 'anhou- la mort de ce dernier.

    2 - Celle de demande:

    - C'est demander une personne qui est dans l'incapacit de le faire de raliser une chose qui sort des rgles physiques universelles tablies par ALLAH envers les cratures, et ceci est du shirk akbar.
    Exemple: Demander quelqu'un d'ouvrir la mer en deux.

    - Ou demander une personne vivante de raliser une chose possible, et cela est permis, sauf si on croit qu'elle le ralisera indpendamment de la volont divine.
    Exemple: Demander quelqu'un de l'argent.

    Attention: Concernant la forme de tawassoul consistant invoquer ALLAHpar le "haut-rang" du prophte -salALLAHou 'alayhi wa salam-, l'avis le plus correct est que c'est une bid'aa et une voix pouvant mener aushirk, wALLAHou a'lem.

    d) Al-isti'adzah (la demande de protection).

    C'est une forme particulire d'invocation (cf. paragraphe sur l'invocation incha'ALLAH).

    Attention: ce n'est pas du shirk akbar que de demander protection une personne dans la capacit physique de le faire.
    Exemple: si je suis attaqu par quelqu'un et j'appelle la police pour qu'ils me protgent contre mon agresseur.

    e) Al-istisqa' (la demande de la pluie par les toiles).

    C'est galement une forme particulire d'invocation, et c'est du shirk akbar si on les invoquent directement.
    Cependant, si on croit ( tord) que les toiles sont une simple cause pouvant apporter la pluie, mais qu'on reconnait que c'est exclusivement ALLAH qui fait tomber la pluie, ceci est du shirk asghar, wALLAHou a'lem.

    f) Ad-dabh (le sacrifice).

    La preuve:ALLAH -'azawajal- a dit: "Dis: en verit, mes actes de sacrifice, ma vie et ma mort appartiennent ALLAH, seigneur de l'univers. A lui nul associ." Sourate les bestiaux, verset 162.

    et: "Accomplis la prire pour ton seigneur, et sacrifie". Sourate Kawthar, verset 2.

    C'est un acte de shirk akbar, qui peut prendre trois formes quand il est vou autre qu'ALLAH -'azawajal-:

    - Sacrifier pour autre qu'ALLAH en prononcant autre que son nom: ceci est un shirk d'adoration et de demande d'aide.
    - Sacrifier pour autre qu'ALLAH en prononant son nom: ceci est un shirk d'adoration.
    - Enfin, sacrifier pour ALLAH en prononant autre que son nom (ce qui est plus rare): ceci est un shirk de demande d'aide.

    g) An-Nadhr (le voeux pieux).

    C'est vouer un voeux autre qu'ALLAH, et ceci est du shirk akbar.

    Attention: Ce n'est pas du shirk si quelqu'un demande ALLAH de vouer la rcompense de son voeux autre qu'ALLAH -'azawajal-

    h) At-tahakoum ila taghout (la demande de justice au taghout).

    La preuve:ALLAH dit: "N'as-tu pas vu ceux qui prtendent croire en toi (prophte), et ce que l'on a fait descendre avant toi. Ils veulent prendre pour juge le tghout alors que c'est en lui qu'on leur a demand de ne pas croire. Mais le diable veut les garer loin dans l'garement." Sourate les femmes, verset 60. L'expression "Loin dans l'garement" dsigne ici le shirk akbar selon l'avis des moufassirins.
    et: "Ceux qui ne jugent pas d'aprs ce qu'ALLAH a rvl, les voil les mcrants". Sourate la table servie, verset 44.
    et: "Et ils n'associent personne son jugement". Sourate la caverne, verset 26.
    et: "Le jugement n'appartient qu' Allah. Il vous a command de n'adorer que lui". Sourate Youssouf, verset 40.


    Ceci est du shirk akbar, tout comme l'insatisfaction ou l'opposition au jugement d'ALLAH.
    Toute demande est concerne ici, peut importe l'importance du jugement.
    Cela comprend par exemple:
    - le jugement dans un tribunal sculier;
    - le jugement entre joueurs sur un terrain de sport;
    - le jugement entre employs d'une entreprise;
    - le jugement entre les enfants.

    i) Az-zawadj (le mariage).

    En effet, aura associ quiconque se marie face un tghout ou voue son mariage autre qu'ALLAH -'azawajal-.

    De la mme manire, est moushrik celui qui assiste ou qui prononce des formules telles que "au nom de la loi" ou "au nom de la rpublique", en lieu et place de la "basmALLAH" lors d'un acte d'adoration quelconque.

    j) Se raser la tte.

    Comme le font par exemple certains soufis pour leur cheikh, et ceci est du shirk akbar.

    k) At-tawba (le repentir).

    C'est se repentir auprs d'autre qu'ALLAH, comme c'est le cas des nazarens qui se repentent auprs de leurs prtres, et ceci est du shrik akbar.

    l) Al-mahibba (l'amour).

    C'est du shirk akbar que d'aimer une crature autant ou plus que l'on aime ALLAH.

    m) Al-khawf (la crainte).

    Cf. le chapitre ce sujet dans le paragraphe "le shirk akbar dans tawhid ar-rouboubiyyah".

    n) At-ta'aa (l'obissance).

    La preuve:ALLAH -'azawajal- dit: "Auraient-ils des divinits qui leurs ont dicts des rgles qu'ALLAH n'a jamais permises?". Sourate la consultation, verset 21.
    C'est obir aux twaghits parmi les lgislateurs contemporains comme on obirait ALLAH -'azawajal-

    o) At-tawakoul (placer la confiance).

    C'est placer sa confiance autre qu'ALLAH avant d'accomplir un acte quelconque, en pensant que la russite provient de cet autre. Ou encore en faisant confiance aux cause autant ou plus qu'on en place sa confiance enALLAH, et tout ceci est du shirk akbar.


    p) As-sihr (la sorcellerie).
    Celui qui la pratique aura obligatoirement vou un culte un djinn, ou sheitan ou aura blasphm l'islam. Il sort donc obligatoirement de l'islam par cet acte.
    Le 'atf et le arf n'chappent pas cette rgle.


    2 Le shirk akbar dans at-tawhid ar-rouboubiyyah (la seigneurie).

    a) Attribuer les caractristiques du crateur une crature.

    Exemple: - Prtendre qu'une personne peut crer partir du nant.
    - Prtendre qu'une personne peut lgifrer des lois en dehors de la chari'a (at-tachri'), ou rendre halal ouharam (tahlil/tahrim).
    - Dlguer le pouvoir de lgislation un autre, comme c'est le cas de ceux qui lisent les parlementaires aux lections lgislatives.

    Attention: le vote blanc est galement concern par cette rgle (cf. ftawas sur le sujet).

    b) Prtendre qu'une personne a la capacit de sortir des lois physiques universelles tablies par ALLAH envers les cratures.

    Exemple: - Prtendre qu'une personne peut voir travers les matrices, et deviner par exemple le sexe d'un enfant qui va natre. Ou encore prtendre dtenir les cls de l'invisible (mafatih ul-ghayb) et dceler se qui va arriver dans le futur, et tout ceci est du shirk akbar par consensus. Celui qui prtend cela est un tghout(transgresseur), car il ne s'est pas content d'adorer autre qu'ALLAH -'azawajal-, mais il s'est attribu une caractristique de la divinit.
    Attention: N'est pas concern celui qui utilise une technologie. Par exemple, la personne qui prtend voir travers les matrices: cette science est exclusive ALLAH -'azawajal- et certains anges, mais celui qui emploie une chographie prendra connaissance de cela sans tomber dans un shirk akbar.
    De la mme manire, celui qui prtend pouvoir se dplacer une vitesse qui sort des limites du possible concernant l'tre humain, mais qui a recourt une voiture (produit issu de la technologie), celui-l non plus n'est pas non plus tomb dans un shirk akbar, wALLAHou a'lem.

    Aussi, sont exclus de cette rgle les miracles des prophtes et des hommes saints (kramat). Par exemple, il est attest que le prophte -salALLAHou 'alayhi wa salam- a spar la lune en deux parties distinctes, et certains compagnons ont march sur l'eau. Attester de cela est une obligation pour tout musulman.
    Cependant, croire que 'Issa -'alayhi salam- a la capacit de ressusciter les morts de son propre chef, c'est dushirk akbar, sans aucun doute (contrairement se qu'en disent certains). En effet, la croyance de toutmouwahhid ce sujet est que ressusciter les morts est une caractristique divine, qu'ALLAH ralise en prenant occasionnellement certaines parmi ces cratures privilgies comme intermdiaires. Comme par exemple, ALLAH -'azawajal- fait tomber la pluie en prenant comme intermdiaire l'ange Mikal -'alayhi salam-, mais en aucun casMikal a le pouvoir de faire tomber la pluie o et quand bon lui semble.

    c) Prtendre que les causes ne dpendent pas de la volont divine.

    Exemple: - Penser que l'eau hydrate indpendamment de la volont divine.
    - Ou encore, la croyance des qadariyyah extrmistes , qui prtendent que les cratures crent leurs actes indpendamment de la volont divine, et renient de ce fait le destin (un des piliers de la foi).

    d) La superstition (ou penser qu'une chose peut nuire en dehors d'ALLAH -'azawajal-)

    Exemple 1: - Avoir peur de passer sous une chelle, en pensant qu'elle possde un moyen de nuire indpendant de la volont divine, et ceci est du shirk akbar.
    - Avoir peur de passer sous une chelle en pensant que cette dernire possde une me, et qu'elle peut intercder ngativement auprs d'ALLAH -'azawajal-, et ceci est du shirk akbar.
    - Penser que passer sous une chelle est une simple cause pouvant apporter la nuisance par la volont divine, et ceci est du shirk asghar et une voie menant au shirk akbar.

    Exemple 2: - Craindre les djinns autant ou plus qu'on ne craint ALLAH -'azawajal-, et ceci est du shirk akbar.
    - Avoir peur des djinns, en pensant qu'ils peuvent nuire ou faire du tord en dehors des capacits qu'ALLAH -'azawajal- leur a initialement donn, et/ou indpendamment de la volont divine, et ceci est du shirk akbar.
    - Avoir peur des effets nfastes des djinns de manire excessive, et ceci est un manquement dans la foi.
    - Enfin, il y a la peur naturelle des djinns et de leurs nuisances, tout en sachant qu'ils ne nuisent qu'avec la permission d'ALLAH -'azawajal-, et ceci est permis. Cependant, celui qui en est exempt aura complt sa foi.

    e) Le tabrrouk (la recherche de bndiction).

    Exemple: - Penser que la terre d'une tombe peut apporter des bienfaits (braka) indpendamment de la volont divine, et ceci est du shirk akbar.
    - Penser que cette terre possde une me, et qu'elle peut intercder pour nous auprs d'ALLAH -'azawajal-, et ceci est du shirk akbar.
    - Penser ( tord) que cette terre est une simple cause pouvant apporter la braka par la permission divine , et ceci est du shirk asghar et une voie menant au shirk akbar, wALLAHou a'lem.


    3 Le shirk akbar dans at-tawhid al-asmaa wa as-sifat (les noms et attributs divins).

    a) At-ta'til (la ngation/le dpouillement du sens des noms et attributs divins).

    Ceci consiste nier purement et simplement ne serait-ce qu'un nom ou attribut divin mentionn dans le coran et/ou la sunna du prophte salALLAHou 'alayhi wa salam, en connaissance de cause. C'est la croyance desdjahmiyyah extrmistes et ceci est du shirk akbar.
    A noter que certains noms ou attributs divins sont connus par la fitra (et donc aucune houjja n'est ncessaire pour exclure de l'islam celui qui s'en rend coupable.)

    Attention: Le ta7lif ou takyif al-ma'naa (qui consiste interprter un nom et/ou un attribut divin de faon mtaphorique) ne rentre pas dans cette catgorie mme s'il s'agit d'une innovation trs grave. C'est la mthodologie de certaines sectes gares telles que les ach'aris, les matouridis et autres ahbaches -qu'ALLAHles guide-.

    Exemple: dire que la main d'ALLAH -'azawajal- (al-yd), qui est un attribut mentionn explicitement dans le coran et la sunna dsigne en fait sa puissance.
    En effet, personne parmi les gens de la sounna n'a dit que la main d'ALLAH tait une main similaire aux mains des cratures -qu'ALLAH nous prserve d'une telle croyance-. En effet, dans ce domaine nous sommes forcs de faire at-takyif al-kayfiyyah (laisser ALLAH -'azawajal-l'interprtation du "comment"), c'est dire que la nature exacte d'un nom ou d'un attribut X mentionn dans le coran et/ou la sounna nous est inconnue.
    Cependant, ce qui est une bid'aa (une croyance innove), c'est de faire at-takyif al-ma'naa, c'est dire nier le sens mme du nom ou de l'attribut divin X comme le font les sectes susmentionnes.

    Pour plus d'informations sur le sujet, je vous renvoie aux sites d'Abou Roumeyssa traitant de ce sujet.

    b) At-tashbih/ at-tamthil (l'antropomorphisme).

    Ceci consiste comparer ALLAH sa crtion dans son essence, et ceci est du shirk akbar. Ou encore donner aux cratures des noms qui ne peuvent tre attribus qu' ALLAH -'azawajal- tels que shahinshah (le roi des rois en perse), ou ahkam ul-hakimin (le juge des juges), et tout ceci est du shirk akbar.

    Exemple: dire que la main d'ALLAH est comparable celle de l'homme -qu'ALLAH nous en prserve-.

    Attention: dire qu'ALLAH est dans le ciel peut se rvler tre du shirk akbar. En effet, ALLAH -'azawajal- n'est pas dans le ciel (dans le sens qu'il se serrait l'intrieur de sa cration), celui qui profre une telle croyance est tomb dans un tashbih manifeste. En effet, la croyance des gens de la sounna ce sujet est qu'ALLAH estau dessus des sept cieux distinct de sa cration (fawqa as-sab'a samaa wa ba'inun min khalqihi).

    De nombreuses paroles ce sujet sont rapportes des salafs, titre d'exemple on peut citer celle de l'imamIsma'il ibn Yahya al-Mouzani -rahimahOULLAH- qui est un lve de l'imam ach-Chafi'i -rahimahOULLAH-:

    "ALLAH est au dessus du trne, avec son essance (dhaatihi), spar et distincts (baa'in) de Sa cration".

    Maintenant, quelqu'un qui dirait qu'ALLAH -'azawajal- est "dans le ciel" en langue franaise, il est important de vrifier se qu'il a voulu dire par cette expression, sachant qu'en arabe, l'expression "dans" et "au dessus" se traduit l'identique par la particule "fi".

    c) At-tajsim (l'attribution d'un corps ALLAH '-azawajal-.)

    Ceci consiste dire qu'ALLAH -'azawajal- un corps, ou lui donner des attributs propres aux cratures et qui n'ont jamais t mentionnes dans le coran et/ou la sounna.

    Exemple: Affirmer l'attribut du corps (jism) ALLAH -'azawajal-, ou dire qu'ALLAH -'azawajal- a un nez -qu'ALLAH nous en prserve-.


    .

  3. #3
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,672
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    04-12-2016
    At
    12:45 AM

    Default

    Le jene en Islam


    Qu'est-ce que le jene en Islam ?





    Dfinition du jene


    Jener en arabe signifie "s'abstenir", "se retenir de..."
    Appliqu la religion, jener a pris le sens de renoncer, par pit, au boire, au manger, aux relations sexuelles et tout ce qui est considr comme tant susceptible de rompre le jene, depuis l'apparition de l'aube jusqu'au coucher du soleil.

    Origine du jene




    Le jene a t prescrit pour la communaut musulmane comme il l'a t aux peuples prcdents.
    Dieu dit dans le Coran :
    "Croyants ! Le jene vous est prescrit,
    comme il l'avait t aux confessions antrieures.
    Ainsi atteindriez-vous la pit."
    Il ft institu un lundi du mois de Chaabane de la 2me anne de l'hgire (624 ap. J.C.).



    Mrites et profits du jene

    [


    Son mrite a t reconnu par les hadiths du Prophte Mohammed (sur lui la bndiction et la paix) qui dit
    - Le jene prserve de l'enfer, tel un bouclier au combat (Recueil d'Ahmed)
    - Celui qui jene un jour pour l'amour de Dieu, sera loign du feu, de la distance parcourue en 70 annes. (Recueils de Boukhari et Mouslim)
    - L'invocation de celui qui jene sera exauce chaque fois qu'il rompt son jene (le soir). (Recueil d'Ibnou Maja)
    - Une des portes de Paradis est appele Porte de Rayane - La Porte des Rafrachissements.
    Seuls ceux qui jenent la franchissent.
    Il sera dit "O sont ceux qui jenaient ?"
    Ils se lveront alors et entreront. Aucune autre personne ne la franchira.
    Elle sera referme jamais. (Recueils d'AbouSonni et AbouNaim)

    Avantages spirituels
    Le jene exerce l'homme l'endurance, fortifie sa volont, lui enseigne l'autodiscipline et lui en facilite l'application ; il cre en lui la crainte de Dieu et la nourrit, et surtout la pit qui est le fondement du jene. Dieu ne dit-il pas :
    Ainsi, atteindrez-vous la pit ? (Coran, 2 - La Vache - 183)
    Avantages sociaux
    Quand aux profits sociaux, le jene habitue la communaut l'organisation et l'union, l'amour de la justice et l'galit. Il suscite en elle la piti et la charit, la prserve de la mchancet et de la corruption.
    Avantages physiques :
    Du point de vue de la sant, le jene assainit les intestins, rgnre l'estomac, dbarasse le corps des produits rsiduels et soulage de l'embonpoint.
    Le Prophte a dit
    Jenez, vous acqurrez la sant (Recueil d'Ibnou Sunny)


    Quels jours peut-on jener ?







    Les jours o l'on peut jener

    [


    Le jene est tantt louable, tantt blmable, et tantt interdit. Il est louable dans les cas suivants :

    1 - Le jene du jour d'Arafate (9me jour de Doul-hija) : pour ceux qui ne sont pas en plerinage.
    Le Prophte Mohammed a dit :
    Une absolution de deux annes, une anne antrieure et une anne ultrieure est accorde celui qui jene le jour d'Arafate, et une absolution d'une anne passe celui qui jene le jour d'Achoura (le dixime jour de Moharram).

    2 - Le jene du jour d'Achoura :
    Le Prophte dit
    Dieu remet les pchs d'une anne passe quiconque jene le jour d'Achoura. (Recueil de Mouslim)
    Le Prophte jena ce jour-l et recommanda de le jener en disant :
    Si je suis encore vivant l'anne prochaine, et si Dieu le veut, je jenerai aussi le 9me de Moharram.

    3 - Le jene des six jours du mois de Chawal :
    Le Prophte dit
    Qui jene Ramadan, puis le fait suivre de six jours du mois de Chawal est comme celui qui a jen toute l'anne. (Recueil de Moslim)
    Une bonne action est rtribue au dcuple.

    4 - Le jene de la premire quinzaine de Chaabane :
    Acha a dit : "Je n'ai pas vu le prophte jener un autre mois que celui de Ramadan et je ne l'ai pas vu jener plus de jours qu'au mois de Chaabane."


    5 - Le Jene de la premire dcade de Dhol-hidja :
    Le Prophte a dit :
    Il n'y a pas de jours o les bonnes oeuvres sur plus agres de Dieu autant que les 10 premiers jours de Dhol-hidja.
    Mme la guerre sainte ? lui dit-on.
    Mme la guerre sainte, rpondit le Prophte (sur lui la prire et la paix),
    sauf dans le cas d'un combattant qui part avec toute sa fortune pour la guerre sainte et qui n'en revient pas. (Recueil de Boukhari)

    6 - Le jene du mois de Moharram :
    interrog sur le meilleur Mois de jene, aprs Ramadan, le prophte rpondit :
    C'est Moharram ! (Recueil de Mouslim)

    7 - Le jene des jours de pleine lune : C'est--dire le 13me, 14me et 15me jour du mois lunaire.
    Abou Dhar dit:
    Le Prophte nous a recommand de jener les trois jours de pleine lune de chaque mois. Ces trois jours de jene quivalent au jene de l'ternit. (Recueil de Nassa'i)

    8 - Le jene de chaque lundi et jeudi :
    On rapporte que le prophte jenait constamment ces deux jours.
    Interrog ce sujet, il rpondit :
    Les "oeuvres " sont soumises Dieu tous les lundis et jeudis.
    Le Seigneur pardonne tout Musulman (ou croyant) l'exception de deux personnes en discorde. Il dit "Ajournez ces deux-l" (Recueil d'Ahmed)

    9 - Jener un jour sur deux :
    Le Prophte a dit :
    Le jene le Plus agr de Dieu est celui de David.
    La Prire la Plus agre de Dieu est celle de David.
    Il dormait la moiti de la nuit, veillait le 1/3 puis il se recouchait le 1/6.
    Il jenait un jour et rompait son jene le jour suivant. (Recueils de Boukhari et Mouslim)

    10 - Le jene pour le clibataire qui n'a pas les moyens de se marier :
    Le Prophte a dit :
    Quiconque est capable de se marier, qu'il se marie,
    C'est le meilleur moyen d'empcher les regards et les organes sexuels de commettre des actes immondes.
    Celui qui est incapable de se marier., qu'il jene
    Cela mousse son ardeur. (Recueil de Boukhari)


    .

  4. #4
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,672
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    04-12-2016
    At
    12:45 AM

    Default


    Les jours o le jene est interdit
    Voici les jours o l'Islam n'autorise pas le june
    :
    1 - Le premier jour des deux Ads (Fitr et Idh'ha) :
    Omar (Dieu soit satisfait de lui) a dit :
    Le Prophte Mohammed a interdit le jene de ces deux jours : le jour de l'Ad-el-Fitr et celui o vous mangez la viande de vos sacrifices. (Recueil de Mouslim)


    2 - Les trois jours de " Tach'rik " : C'est--dire les trois jours qui suivent le premier jour de l'Ad Idh'ha Mina.
    Le Prophte fit annoncer par un crieur public Mina
    "Ne jenez pas ces jours, ils sont des jours de boire, de manger et de plaisir conjugual."
    Dans une autre version, il est dit encore .. et d'adoration.

    3 - En priode de menstrues et de lochies :
    Les doctes sont unanimes sur la nullit du jene de la femme en cet tat.
    Le Prophte a dit
    N'est-ce pas que la femme, en tat de menstrues, ne doit ni prier ni jener ? (Recueil de Boukhari)

    4 - Le malade qui craint pour sa sant ne doit pas jener :
    Dieu dit :

    Ne vous suicidez pas, Dieu est plein de compassion pour vous. (Coran, 4 - Les Femmes - 29)


    Le jene du mois de Ramadan



    L'obligation du jene du mois de Ramadan
    [ ]


    Le Coran et la Sounna ont instaur l'obligation du jene du mois de Ramadan. L'unanimit de la communaut musulmane l'a confirm.

    Dieu dit :




    - En ce mois de jene, Ramadan, ft rvl le Coran,


    lumire clairant la voie aux hommes et tmoignage clatant de Vrit et de Salut.


    Quiconque d'entre vous, verra poindre le croissant, jene tout le mois. (Coran, 2 - La Vache - 185)



    Le Prophte Mohammed (sur lui la bndiction et la paix) a dit




    Les fondements de l'islam sont au nombre de cinq :


    - L'attestation qu'il n'y a de divinit qu'Allah ! et que Mohamed est Son Prophte.


    L'accomplissement de la prire, de la Zakat, du Plerinage et du jene du mois de Ramadan. (Recueil de Boukhari et Mouslim)






    Les mrites du jene du mois de Ramadan

    ]


    Le mois de Ramadan a des mrites exceptionnels, confirms par les hadiths, et dpassant les autres mois.
    Le Prophte Mohammed a dit :



    - Les cinq prires rituelles,


    la prire du vendredi jusqu'au vendredi suivant,


    le jene du mois de Ramadan jusqu'au Ramadan prochain,


    tous ont un effet absolutoire si on vite la graves pchs. (Recueil de Mouslim)


    - Qui jene le mois de Ramadan avec foi en comptant sur la rcompense divine,


    ses pchs lui seront pardonns. (Recueils de Boukhari et Mouslim)


    - J'ai vu en songe un homme de ma communaut, haletant de soif.


    Toutes les fois qu'il se prsente pour boire un bassin, il en est chass.


    Son jene de Ramadan est venu tancher sa soif. (Recueil de Tabarany)


    - La premire nuit de Ramadan, tout dmon, tout djinn rebel est enchan.


    Toutes les portes de l'enfer sont fermes, aucune ne s'ouvre.


    Toutes les portes du Paradis sont ouvertes, aucune ne se ferme.


    On appelle Ô toi qui veux du bien, accours ! Ô toi qui veux faire du mal, cesse !


    Cet appel est renouvel chaque soir, et chaque soir Dieu sauve de l'enfer un certain nombre de croyants. (Recueil de Tirmidy)




    Mrite des bonnes oeuvres pendant le mois de Ramadan :
    Vu le mrite de Ramadan, toute bonne oeuvre accomplie en cette priode acquiert une valeur exceptionnelle, telle que
    1 - La charit :
    Le Prophte a dit



    - La meilleure charit est celle accomplie pendant Ramadan. (Recueil de Tirmidy)


    - Qui donne quelqu'un de quoi rompre le jene,


    bnficie d'une rcompense gale celle de celui qui jene sans la diminuer. (Recueils d'Ahmed et Tirmidy)


    - Qui donne manger ou boire quelqu'un qui jene, d'un bien licitement acquis,


    les anges ne cessent de prier pour lui durant Ramadan.


    L'archange Gabriel prie pour lui la nuit du Destin.



    Le Prophte tait le plus gnreux des humains et plus encore en Ramadan, quand Gabriel venait le voir (Recueil de Boukhari)


    2 - La prire de nuit de Ramadan :
    Le Prophte a dit :



    - A qui se lve pour prier pendant les nuits de Ramadan,


    avec foi et en comptant sur la rcompense divine,


    Dieu pardonne ses fautes passes. (Recueils de Boukhari et Mouslim)



    Le Prophte veillait les nuits de Ramadan. A la dernire dcade, il rveillait toute sa famille, ceux qui taient capable de prier, grands et petits. (Recueil de Moslim)


    3 - La lecture du Coran :



    Le Prophte redoublait la rcitation du Coran, pendant le mois de Ramadan. Gabriel descendait rciter avec lui. (Recueil de Boukhari)

    Pendant les prires de Ramadan, le Prophte prolongeait plus que d'habitude su rcitations. Hodhfa fit la prire avec lui une nuit.
    Le Prophte (sur lui la bndiction et la paix) lut les sourates : "La Vache", "La Famille d'Omran" et "Les. Femmes". Il s'arrtait chaque verset comportant une menace pour demander protection. Il fit ainsi deux rak'a et voici que Bilal vint lui annoncer la prire de l'aube. (Recueil d'Ahmed et Nassa'i)
    Le Prophte a dit



    - Le jene et la prire de Ramadan intercderont pour l'homme le Jour de la Rsurrection.


    Le jene dira : Seigneur ! je l'ai empch de boire et de manger pendant le jour.


    Le Coran dira : Seigneur ! je l'ai empch de dormir la nuit.


    Accepte notre intercession pour lui (Recueil d'Ahmed et Nassa'i)




    4 - La retraite spirituelle la mosque :
    Elle consiste garder la mosque dans un esprit de dvotion pour plaire Dieu.
    Le Prophte a fait la retraite la dernire dcade de Ramadan et ne cessa de la pratiquer, jusqu' sa mort. Il a dit



    - La mosque est le refuge de tout homme pieux.


    Dieu a promis celui qui y fait sa retraite de lui accorder srnit et misricorde,


    de le faire traverser le Sirate - pont jet sur l'Enfer - pour le faire parvenir Sa Grce, au Paradis. (Recueil de Tirmidy)




    5 - L'Omra - ou petit plerinage :
    C'est la visite de la Maison Sacre de Dieu pour y accomplir les tournes rituelles et la marche entre Sala et Marwa.
    Le Prophte a dit :



    Une Omra pendant Ramadan, vaut un grand plerinage en ma compagnie. (Recueils de Boukhari et Mouslim)


    L'Omra est absolutoire durant le temps qui la spare de l'Omra suivante. (Recueils de Boukhari et Mouslim)




    Comment tablir la date du 1er jour du mois de Ramadan ?

    []


    Ramadan s'annonce par l'un des faits suivants :
    1 - Quand le nombre de jours du mois de Chaabane, prcdant Ramadan atteint 30 jours. Le 31me est sans contredit le 1er Ramadan.
    2 - Quand le croissant est visible la veille du 30 Chaabane, c'est le dbut de Ramadan et il faut jener.
    Dieu dit :



    Quiconque parmi vous verra poindre le croissant, jenera tout le mois (Coran, 2 - La Vache - 185)



    Le ProphteMohammed a dit :




    Jenez et rompez votre jene la vue du croissant. S'il est voil - par les nuages - compltez Ramadan 30 jours. (Recueil de Moslim)



    Il suffit, pour confirmer l'entre de Ramadan, le tmoignage d'un seul homme honnte. Le Prophte (sur lui la bndiction et la paix) avait accept l'attestation d'un seul.

    Mais pour la rupture du Jene, il est exig le tmoignage de deux personnes. Le Prophte ne s'tait pas content d'un seul tmoin. (Recueils de Tabarany et Darakatni)
    Remarque :
    Quiconque voit le croissant de Ramadan doit jener, mme si son tmoignage est rcus. Mais s'il l'aperoit la veille de la rupture du jene, et que son tmoignage a t refus, il doit continuer de jener quand mme.
    Le Prophte a dit :



    On jene quand tout le monde jene,


    on rompt le jene quand tout le monde le rompt,


    on clbre la fte du sacrifice le jour o tout le monde la clbre. (Recueil de Tirmidy)






    .

  5. #5
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,672
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    04-12-2016
    At
    12:45 AM

    Default

    Comment Jener ?
    Les conditions du jene


    L'obligation du jene incombe ceux qui jouissent de leurs facults mentales.
    Le Prophte Mohammed a dit

    Sont dchargs de toute responsabilit le fou jusqu' ce qu'il rcupre sa raison,
    l'homme endormi jusqu' ce qu'il se rveille,
    et Le jeune jusqu' la pubert. (Recueil d'Ahmed et Abou Daoud)

    La femme ne doit pas jener en priode de menstrues ou de lochies.
    Le Prophte a dit :

    N'est-ce pas que la femme en tat de menstrues n'accomplit ni prires, ni jene ? (Recueil de Boukhari)


    Le jene en voyage
    Il est permis au musulman en voyage, parcourant une distance permettant le raccourcissement de la prire (80 km environ), de rompre le jene et de le remettre plus tard.
    Dieu dit :

    Celui d'entre vous, qui se trouve malade ou en voyage, jenera plus tard un nombre gal de jours (Coran, 2 - La Vache - 185)

    Si le voyageur peut soutenir le jene, sans trop de peine, il lui est plus avantageux de jener. Si cela le fatigue, il vaut mieux le rompre.
    Du vivant du Prophte , dit Abou Sad Khodri, quand nous partions en guerre sainte, quelques uns d'entre nous jenaient, mais nous ne nous critiquions pas. Celui qui se sentait capable de jener trouvait plus avantageux de le faire, celui qui en tait incapable estimait plus salutaire de rompre le jene.

    En tat de maladie
    S'il est possible et sans trop de peine de poursuivre le jene, quand on est malade, on jene, sinon on le rompt.
    Si on espre la gurison, on l'attend pour accomplir le jene manqu. Autrement, on fait l'aumne pour chaque jour manqu raison d'un 1/2 litre de bl (ou l'quivalence en nourriture).
    Dieu dit :



    A ceux qui ne peuvent jener qu'avec difficult incombe en expiation, la nourriture d'un pauvre (Coran, 2 - La Vache - 184)


    Le vieillard :
    Quand on prend de l'ge, ou qu'on n'a plus de force pour jener, on donne en contrepartie une aumne d'un 1/2 litre de bl galement pour chaque jour de jene manqu.
    Ben Abbs a dit :
    Le vieillard est autoris renoncer au jene, en cas de difficult, moyennant une nourriture au pauvre, sans plus d'obligation. (Recueils de Darakatni et Ha'kim)

    Femme enceinte et nourrice :
    Quand la femme enceinte craint pour sa sant ou pour ion foetus, elle est autorise rompre le jene et l'accomplir ultrieurement quand elle n'aura plus d'empchement. Dans ce cas, si elle est aise, elle accompagne son jene d'une aumne d'un 1/2 litre de bl, ce qui consolide mieux son jene et augmente sa rcompense.
    La mme rgle s'applique celle qui allaite son enfant et qui craint pour sa sant ou celle de son bb. Ceci est dans le cas o eue ne trouve pas de nourrice, ou, la trouvant, son enfant n'accepte d'autre sein que le sien.
    Cela est dduit du verset sus-mentionn qui dit :

    A ceux qui ne peuvent jener qu'avec difficult incombe en expiation la nourriture d'un pauvre (Coran, 2 - La Vache - 184)


    Deux remarques :
    1 - Qui, sans excuse valable, retarde de rparer son jene manqu jusqu'au Ramadan suivant, doit en expiation, nourrir un pauvre pour chaque jour retard.
    2 - Quand un musulman meurt, ayant sa charge un nombre de jours jener, son tuteur doit acquitter cette dette sa place. (Recueils de Boukhari et Mouslim)
    Ma mre est morte, dit un homme au Prophte (sur lui la prire et la paix). Elle a un mois de jene non accompli. Dois-je le faire pour elle ?
    Oui, dit le Prophte (sur lui la bndiction et la paix) . La dette envers Dieu est plus digne d'tre acquitte. (Recueils de Boukhari et Mouslim)


    Les rgles fondamentales du jene


    1 - L'intention :
    C'est la ferme rsolution d'accomplir le jene en signe de soumission Dieu et avec le dessein de demander Sa Grce, car tout acte dpend de l'intention qui l'inspire .
    Quand le jene a un caractre obligatoire - tel que Ramadan l'intention doit tre formule la nuit avant l'aube.
    Le Prophte a dit :

    Le jene de celui qui n'a pas manifest l'intention de jener ds la veille, est nul. (Recueil de Tirmidy)

    Mais s'il est surrogatoire, l'intention peut-tre formule mme aprs l'aube, mme aprs le lever du soleil, condition de n'avoir rien mang, rien bu.
    Aicha a dit : Le Prophte (sur lui la bndiction et la paix) entra un jour chez moi et dit
    Avez-vous de quoi manger ?
    Non lui dis-je.
    Alors, je jene, dit le Prophte (sur lui la bndiction et la paix)

    2 - L'abstinence :
    C'est viter tout ce qui romp le jene, c'est--dire boire, manger et avoir des rapports sexuels.

    3 - La dure d'abstinence :
    Toute la journe, de la pointe de l'aube au coucher du soleil.
    Dieu dit :

    Observez le Jene Jusqu' la nuit. (Coran, 2 - La Vache - 187)




    Actes louables du jene (Sunna)


    Il est louable de :
    1 - Hter la rupture du jene ds le coucher du soleil.
    Le Prophte Mohammed a dit :

    On ne cesse d'tre dans la bonne voie tant qu'on s'empresse de rompre le Jene. (Recueils de Boukhari et Mouslim)

    Anas a dit: Le Prophte (sur lui la prire et la paix) a toujours accompli la prire du Maghreb (pendant Ramadan) aprs avoir rompu le jene, mme par une gorge d'eau. (Recueil de Tirmidy)

    2 - Rompre le jene, avant la prire - du Maghreb - par des dattes sinon par de l'eau.
    Il est souhaitable que le nombre des dattes soit impair : trois ou cinq ou sept.
    Anas a dit: Le Prophte (sur lui la bndiction et la paix) rompait le jene en prenant des dattes avant de prier, sinon quelques gorges d'eau. (Recueil de Tirmidy)

    3 - Invoquer Dieu au moment de la rupture du jene.
    Le Prophte le faisait en disant :

    Seigneur ! C'est pour Toi que j'ai jen.
    J'ai rompu mon jene en gotant de Ton bien.
    Veuille agrer notre oeuvre.
    Tu es Celui qui entend tout, dont la Science est infinie. (Recueil d'Abou Daoud)

    Ben Omar disait : Par Ta misricorde qui s'tend toute chose, je T'implore de pardonner mes fautes. (Recueil d'Ibnou Maja)

    4 - Le repas de fin de nuit. (Sahour ou Souhour)
    C'est celui qu'on prend aprs minuit avec l'intention d'accomplir le jene.
    Le Prophte a dit :

    Ce qui distingue notre jene de celui des gens de Livres,
    c'est le repas de fin de nuit (souhour). (Moslim)
    Prenez le souhour, il est toute bndiction. (Recueils de Boukhari et Mouslim)


    5 - Retarder l'heure de ce repas jusqu' la fin de la nuit.
    Le Prophte a dit :

    Mon peuple se portera bien tant qu'il hte la rupture du jene et retarde le repas de fin de nuit. (Recueil d'Ahmed)

    Ce temps commence minuit pour se terminer avant l'aube de quelques minutes.
    Zad Ben Thabet a dit : Nous avons pris le repas d'aprs minuit avec le Prophte (sur lui la prire et la paix). A peine qu'il et fini, il se leva pour accomplir la prire du matin. Aprs combien de temps ? lui demanda-t-on. Le temps de lire 50 versets, dit Zad. (Recueils de Boukhari et Mouslim)

    Remarque :
    Qui doute de l'heure de l'aube, peut continuer manger jusqu' certitude.
    Dieu dit :

    Mangez et buvez Jusqu' ce que l'on voit se dtacher sur le fond noir de la nuit la lueur de l'aube naissante (Coran, 2 - La Vache - 187)

    Une personne vint dire Ibnou Abbas : "Je mange. Mais quand je doute de l'heure, je m'abstiens". "Mais non", lui dit Ibnou Abbas, "mange tant que tu doutes, jusqu' ce que tu ne doutes plus !"



    Actes viter en priode de jene


    Tout en tant autoriss, ils peuvent conduire l'annulation du jene. Il faut viter :
    1 - D'exagrer le rinage de la bouche et l'aspiration de l'eau par le nez au moment des ablutions.
    Le Prophte a dit :

    Aspire profondment de l'eau, moins que tu ne sois en jene.(Auteurs des Sounanes)

    Le Prophte l'a dconseill de peur d'avaler de l'eau et de rompre le jene.
    2 - D'embrasser (avec un dsir charnel). L'excitation tant capable de rompre le jene par l'mission du liquide prostatique ou entraner au rapport sexuel, ncessitant une rparation expiatoire.
    3 - De fixer longuement le regard sur sa femme avec dsir.
    4 - D'voquer des images concernant la sexualit.
    5 - De toucher une femme avec la main ou une partie du corps.
    6 - De mcher du chewing-gum de peur de laisser glisser des dbris dans l'estomac.
    7 - De goter une sauce (pour voir si elle est suffisamment assaisonne).
    8 - De se rincer la bouche sans ncessit en dehors des ablutions.
    9 - D'enduire les paupires de kohol le matin. L'aprs-midi, ceci n'est pas interdit.
    10 - De pratiquer une saigne par l'emploi de ventouses ou autres de crainte de perdre ses forces et finir par rompre le jene.


    .

  6. #6
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,672
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    04-12-2016
    At
    12:45 AM

    Default

    Actes annulant le jene
    []
    Le jene est annul par :
    1 - L'arrive dans l'estomac d'un liquide par le nez, l'oeil ou l'oreille (gouttes), par l'anus ou par le sexe de la femme (lavement).
    2 - Tout ce qui parvient l'estomac la suite d'un rinage exagr de la bouche, d'une aspiration de l'eau pendant les ablutions.
    3 - L'mission de sperme suscite par le regard continu, ou l'imagination, par le baiser ou le toucher.
    4 - Le vomissement provoqu.
    Le Prophte a dit
    Qui vomit volontairement, doit refaire son jene.
    5 - Le jene est annul galement en cas de contrainte manger, boire ou accomplir l'acte sexuel.
    6 - Boire et manger, croyant qu'il est encore nuit, puis il se rvle le contraire.
    7 - Boire et manger en pensant que la nuit est tombe, alors qu'il fait encore jour.
    8 - Boire et manger par mgarde ou par oubli, puis continuer de le faire, pensant que, le jene tant rompu, on n'est alors plus oblig de l'observer.
    Or il est dans ce cas ncessaire de poursuivre le jene ! En effet, le prophte Mohammad a dit :
    Quand celui qui jene boit ou mange par mgarde, qu'il poursuive son jene.
    C'est Dieu qui l'a nourri et qui lui a donn boire. (Recueils de Boukhari et Mouslim)

    9 - Avaler un solide, non nourrisant, tel que perle ou ficelle.
    Ibnou Abbas dit : Le jene est annul par ce qui entre et non par ce qui sort. (Ben Abou Choab)
    C'est--dire par ce qui arrive l'estomac, et non par ce qui sort du corps tel que sang et matires vomies.
    10 - L'intention de rompre le jene, mme sans boire ni manger.
    1l - Renier sa foi annule aussi le jene, mme si on y retourne.
    Dieu dit :
    Si Jamais tu donnes un associ Dieu, tu seras priv du bnfice de tes oeuvres et tu seras perdant.
    (Coran, 29 - Les Groupes - 65)

    Tous ces actes annulent le jene et obligent le refaire sans toutefois exiger de rparation expiatoire.
    L'expiation est ncessaire en deux cas
    1 - Dans le cas d'un rapport sexuel volontaire, sans contrainte.
    Abou Horra rapporte ce qui suit :
    Un homme vint trouver le Prophte (sur lui la bndiction et la paix) :
    - Me voici perdu !
    - Qu'est-ce qui te fait perdre ? lui dit le Prophte .
    - J'ai us de ma femme en Ramadan, rpondit l'homme.
    - Trouves-tu de quoi affranchir un esclave ?, lui dit-il.
    - Non dit l'homme !
    - Trouves-tu de quoi nourrir 60 pauvres ? dit le Prophte .
    - Non plus, dit-il.
    L'homme s'assit. A ce moment on apporta un grand panier de dattes au Prophte
    - Prends ces dattes et distribue-les aux pauvres, lui dit-il.
    - A qui les donner, y a-t-il de plus dnus que moi rpondit l'homme.
    Le Prophte fit un large sourire et dit
    - Va les donner ta famille ! (Recueils de Boukhari et Mouslim)
    2 - Dans le cas de boire et de manger sans motif valable, le jene est annul et exige une expiation d'aprs Abou Hanifa et Malek qui la justifient par ce qui suit :
    Un homme vint dire au Prophte :
    J'ai rompu volontairement mon jene!
    Le Prophte lui ordonna d'affranchir un esclave, ou de jener deux mois conscutifs, ou de donner manger soixante pauvres.


    Actes autoriss pendant le jene
    ]
    Il est permis :De se frotter les dents avec une branche d'" Arak " ou "Siwak", sorte de dentifrice naturel.
    De se rafrachir avec de l'eau froide quand il fait chaud, soit en se baignant, soit en s'en aspergeant.
    De boire, manger et d'avoir des rapports conjugaux pendant les nuits de Ramadan.
    De voyager, pendant Ramadan, dans un but exempt de pch, mme en sachant que ce voyage ncessiterait la rupture du jene.
    De se faire soigner par toute sorte de mdicament licite, condition qu'il n'atteigne pas l'estomac, tel qu'injection faite pour le soin et non pour la nourriture.
    De mcher un aliment pour un bb qui ne peut s'en passer et qui ne trouve pas une autre personne pour le servir. Nanmoins, il faut se garder d'en avaler.
    De se parfumer ou encenser ses habits.
    Tous ces actes sont autoriss, car rien n'a t signal pour les dconseiller.

    Actes excusables en priode de jene
    *]
    Il est tolr :
    1 - D'avaler sa propre salive, mme abondante.
    2 - De vomir involontairement des aliments ou des humeurs condition, qu'une fois arrivs la bouche, de n'en rien retourner l'estomac.
    3 - D'avaler une mouche malgr soi, et sans le vouloir.
    4 - De subir l'effet de la poussire de la rue, des usines, de la fume des combustibles et de toute vapeur invitables.
    5 - De se trouver le matin en tat de janaba ( la suite d'un rapport sexuel), mme si on passe toute la journe en cet tat.
    6 - D'mettre du sperme pendant le sommeil. Le hadith dj cit stipule que la responsabilit de l'enfant, du fou et de l'homme endormi est dgage.
    7 - De boire et de manger par mgarde ou par oubli. L'imam Malek juge qu'il est ncessaire de refaire le jene quand il est de caractre obligatoire par prcaution et de ne pas le recommencer quand il est surrogatoire.
    Le Prophte (sur lui la prire et la paix) a dit
    Quand celui qui jene boit ou mange par mgarde, qu'il poursuive son jene. C'est Dieu qui l'a nourri et qui lui a donn boire. (Recueils de Boukhari et Mouslim)
    Qui rompt son jene par mgarde, en Ramadan, n'a pas le refaire, ni subir d'expiation. (Recueil de Darakatni)




    La rparation expiatoire du jene
    ]
    C'est le rachat de la faute commise en disgression la loi divine. Quiconque enfreint cette loi par un rapport sexuel volontaire, par le boire ou le manger pendant le jour de Ramadan, doit expier son pch par l'un des moyens suivants :par l'affranchissement d'un esclave croyant, - ou le jene de deux mois conscutifs,
    ou la nourriture de soixante pauvres qui reoivent chacun un mod de grains (contenance de deux mains = 1/2 litre environ).
    Cette expiation a t ordonn par le Prophte (sur lui la prire et la paix) celui qui vint se confesser lui d'avoir us de sa femme pendant Ramadan.
    Cette rparation est rpte autant de fois que la faute est commise.
    Philosophie de l'expiation :
    Cette expiation a pour but d'empcher que la loi ne soit traite la lgre et profane.
    Elle purifie l'me du fidle des suites laisses par le pch volontaire.
    Elle doit tre accomplie selon la rgle et l'esprit de la loi, en quantit et en qualit pour atteindre son effet salutaire et effacer les traces du pch dans l'me.
    Cette rparation est inspire de la parole divine qui dit
    Les bonnes oeuvres effacent l'effet des mauvaises (Coran, 11 - Houd - 114)
    et de la parole du Prophte (sur lui la prire et la paix) qui a dit
    Crains Dieu partout o que tu sois.
    Fais suivre la mauvaise action par une bonne, qui l'efface.
    Conduis-toi correctement envers le prochain. (Recueil de Tirmidy)



    .

  7. #7
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,672
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    04-12-2016
    At
    12:45 AM

    Default


    La Prire du Voyageur

    La louange est Dieu le Crateur du monde Celui Qui existe sans dbut, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dpend pas du temps, rien nest tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est diffrent. Et que llvation en degr et la prservation de sa communaut de ce quil craint pour elle soient accordes notre matre MouHammad Al-Amn, lHonnte, celui qui a appel la religion de vrit, lislam la religion de tous les Prophtes du premier Adam au dernier MouHammad.
    Il est autoris au voyageur de raccourcir les prires de quatre rak`ah, savoir DHouhr, al-`aSr et al-`ich, en faisant deux rak`ah sous certaines conditions, parmi lesquelles :
    1 Que le voyage soit long, cest--dire que laller ne soit pas moins que la distance de deux jours de marche qui est de seize farakh et un farakh est gale trois ml (mesure islamique), ce qui fait quarante huit ml ; le ml est gale six mille coudes, selon un avis, trois milles cinq cents coudes selon un deuxime avis et deux milles selon un troisime avis, ainsi la distance de voyage vaudrait 288000 ou 168000 ou 96000 coudes. Si lon considre que la coude vaut 46,5 cm, la distance serait daprs le premier avis de 133.92 Km, de 78.12 Km selon le second et de 44.64 Km selon le troisime. Quant au voyage court, il nest pas permis de raccourcir la prire pour un voyage court.
    2 Que le voyageur ne soit pas dans le pch par son voyage. Ainsi, le voyage qui est permis est par exemple le voyage pour faire du commerce ou se promener. Mais quelquun qui commet une dsobissance par son voyage comme lpouse qui sest enfuie de chez son mari, celui qui voyage pour faire le commerce dalcool ou commettre la fornication avec une femme, il ne lui est pas permis de raccourcir.
    3 Cela concerne la prire de quatre rak`ah quil accomplit pendant son voyage. Ainsi, on ne raccourcit pas la prire de al-maghrib, ni celle de aS-SoubH. Dautre part, on ne raccourcit pas la prire manque avant le voyage pour la rattraper raccourcie pendant le voyage.
    Il est permis de raccourcir celle quon a manqu pendant le voyage, pour leffectuer au cours du voyage. Ceci a lieu dans le cas o on a manqu la prire de aDH-DHouhr cause du sommeil en tant voyageur, si on la rattrape pendant le voyage, on la rattrape raccourcie si lon veut ;
    4 Quil fasse lintention de raccourcir lors de lentre en rituel, en disant dans son cur par exemple, lors de la formulation du takbr : je fais la prire obligatoire de aDH-DHouhr, en deux rak`ah ou je fais la prire obligatoire de al-`aSr en deux rak`ah ou je fais la prire obligatoire de `ich raccourcie
    5 Quil ne prenne pas pour imm quelquun de rsident. Ainsi, il nest pas valable pour le voyageur qui veut raccourcir davoir pour imam quelquun qui ne raccourcit pas, cest--dire qui fait la prire de quatre rak`ah sans la raccourcir.
    Remarques utiles :
    * Dans le cas o la destination du voyageur a deux chemins, lun est long et lautre court, sil prend le chemin le plus long pour se rendre permis le raccourcissement de la prire et seulement dans cet objectif, il ne raccourcit pas. Mais sil avait un autre objectif en empruntant ce chemin, mme accompagn de lobjectif de se rendre permis le fait de raccourcir, par exemple la suret du chemin, sa facilit, une visite ou la visite dun malade ou mme si lobjectif tait seulement de se promener, il peut raccourcir.
    * Le dbut du voyage a lieu en franchissant les remparts de la ville si elle en a et les limites de lagglomration si elle en a pas.
    * Si le voyageur est dans un endroit quil pense quitter jour aprs jour si son affaire se ralise, il peut raccourcir durant dix-huit jours, en dehors de ses jours darrive et de dpart, tant quil demeure dans cette situation.
    * Si le voyageur entre dans un lieu et fait lintention dy rsider quatre jours complets, cest--dire quatre jours en dehors de ses jours darrive et de dpart, il ne peut y raccourcir la prire.
    Il est permis celui qui fait un long voyage de regrouper aDH-DHouhr avec al-`aSr dans le temps de lun deux, cest--dire en anticipant ou en reculant et al-maghrib avec al-`ich en anticipant ou en reculant.
    Si lon regroupe pendant le temps de la premire prire, il y a trois conditions :
    1) Accomplir la premire prire avant la seconde. Ainsi, on accomplit par exemple aDH-DHouhr en premier puis al-`aSr, ou al-maghrib puis al-`ich.
    2) Faire lintention par son cur de regrouper et ce, pendant quon est dans la premire.
    3) Les faire suivre lune aprs lautre. Il nest pas valable de regrouper en faisant une pause trs longue, par rapport lusage. Toutefois, une petite pause nest pas prjudiciable, comme par exemple le temps de faire liqmah -lannonce de le prire- pour la seconde prire ou le temps de faire le tayammoum pour elle.
    Il est une condition pour le regroupement, lorsquon recule la premire prire :
    De faire lintention, dans le temps de la premire prire, de la reculer jusque dans le temps de la seconde, et ce, de manire ce quil reste de son temps ce qui suffit la faire ou plus. Il nest pas une condition de respecter lordre des deux prires, ni de les faire lune immdiatement aprs lautre, ni de faire lintention de regrouper pendant la prire.
    Remarque : Il est permis de regrouper pour celui qui est rsident et malade dune maladie comportant une difficult manifeste, que ce soit en anticipant ou en reculant, selon ce qui lui est le plus facile. Si le plus facile pour lui, cest danticiper, cela lui est permis et si le plus facile pour lui, cest de reculer, cela lui est permis.
    La louange est Allh, le Crateur du monde.



    .

  8. #8
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,672
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    04-12-2016
    At
    12:45 AM

    Default

    L'Islam et la Propret


    Lune des premires choses que le Prophte (paix et bndictions dAllah soient sur lui) a enseigne aux gens est la propret. Le concept de propret, en islam, touche non seulement laspect physique de la propret, mais aussi son aspect spirituel.
    Certains rituels prescrits par lislam ncessitent, au pralable, que la personne se lave, et que ses vtements, son lieu de prire et son environnement soient propres.
    Avant daccomplir ses prires ou dentreprendre le plerinage, le musulman doit faire ses ablutions. Si la personne est dans un tat dimpuret rituelle, comme aprs avoir eu des rapports intimes ou aprs avoir termin ses rgles, pour une femme, elle doit prendre un bain complet.
    Dans le cas de la prire quotidienne, chaque musulman(e) doit nettoyer ses parties intimes, son visage, ses mains, ses bras, sa bouche, son nez, ses oreilles et ses pieds avant de laccomplir. Cela savre galement un excellent moyen de garder son me loigne des actions illicites.
    La propret ne doit pas tre considre quau sens physique. Le corps doit galement tre purifi des mauvaises actions qui peuvent nuire ses relations avec les autres et avec Allah. Il doit donc purifier son esprit des mauvaises intentions et des pchs. Il doit purifier son cur de la jalousie, de lhypocrisie et dautres traits similaires nfastes son bien-tre. Il doit personnifier lespoir, la vrit, le pardon, la compassion, la fraternit, les relations de bon voisinage, ainsi que dautres qualits tout aussi nobles.
    Il doit savoir garder ses yeux, ses oreilles et sa langue de tout mal. Tout cela fait partie des nobles caractristiques incarnes par le prophte Mohammed (paix et bndictions dAllah soient sur lui).
    Pour purifier les biens des musulmans, lislam a institu le paiement de la zakat (charit obligatoire). La personne dont les richesses ont atteint un certain montant est oblige de payer la zakat; cest un devoir ordonn par Allah et le musulman sy conforme en sachant que cette charit est destine au bien-tre de toute la socit.
    Celui dont la fortune na pas atteint le montant partir duquel la zakat devient obligatoire peut galement donner en charit sil le souhaite. Le prophte Mohammed (paix et bndictions dAllah soient sur lui) a dit: La main la plus haute est meilleure que la main la plus basse (i.e. celle qui donne est meilleure que celle qui reoit. (Boukhari)
    Si celui qui reoit la zakat saisit bien le sens des paroles du Prophte (paix et bndictions dAllah soient sur lui), il fera tout en son pouvoir pour devenir celui qui donne plutt que celui qui reoit en sefforant damliorer sa situation comme les enseignements de lislam lencouragent le faire.
    En islam, le fait de possder des biens en abondance naugmente daucune faon la dignit dune personne, pas plus que la pauvret ne la fait diminuer. Sil est vrai que largent est ncessaire la vie de lhomme sur cette terre, il nest quun moyen et non un but en soi. Le but atteindre, dans cette vie, est le bonheur, et ce dernier passe par des valeurs morales leves quil ne faut surtout pas perdre de vue dans la course aux richesses.
    Parmi les grandes vertus de lislam, il y a la recommandation de faire le bien et lexhortation viter de commettre des mauvaises actions. En fait, lislam est compos, entre autres, dune srie de recommandations et dinterdits, qui ont tous t rvls pour le bien-tre de lhumanit. Allah, Celui qui sait mieux que quiconque, le Trs Misricordieux, na dcrt des lois et des rgles que pour le bien de Ses cratures.
    Si certaines choses sont interdites, cest pour viter que leurs consquences nfastes nuisent lhumanit. Le mal a t cr pour mettre lpreuve la conscience humaine et mettre au dfi le libre arbitre des tres humains, qui doivent constamment choisir entre le bien et le mal.
    Tous les ordres et interdictions quAllah a rvls par lintermdiaire de Son Prophte (paix et bndictions dAllah soient sur lui) ont pour but de purifier lme des tres humains, afin quils puissent vivre une vie pure et range agre par Allah.



    .

  9. #9
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,672
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    04-12-2016
    At
    12:45 AM

    Default


    La dfinition de la mdisance se trouve dans le hadith rapport par Muslim (2589, 4/2001) [...] d'aprs Abu Hurayrah : le Prophte a dit :


    "Savez-vous ce qu'est la mdisance?"
    Les compagnons dirent : " Allah et Son prophte en savent plus que nous."
    Il dit: "C'est le fait de parler de ton frre d'une faon qui ne lui plairait pas." C
    ertains demandrent: " Qu'en penses-tu, si ce que tu dis de mon frre est vrai? "
    Le prophte rpondit: "Si ce que tu dis sur lui est vrai, tu te seras rendu coupable de mdisance. Mais si ce que tu dis sur lui est faux, tu l'auras alors calomni( bahattahu)."

    Concernant le passage " Tu l'auras alors alors calomni ( bahattahu)" , An Nawawi a dit dans Sharh Muslim (16/ 142) : [...] Ce verbe est de la mme famille que le mot "Buthan" qui signifie " le faux". "

    Mdire peu ou mdire beaucoup est tout aussi interdit.

    On trouve dans les Sunnans d'Abu Dawud que 3aishah dit un jour :

    " Ô Messager d'Allah! La petite taille de Safiyah n'est pas le moindre de ses dfauts..."
    Le prophte rpondit: " Tu viens de prononcer une parole qui, si on la mlangeait l'eau de mer, l'aurait pollue."

    At Tirmidhi rapporte dans ses Sunans d'aprs Ibn 3umar : le prophte gravit les marches du minbar et [nous] interpella d'une voix retentissante :

    " Ce message est adress tous ceux qui ont prononc l'attestation de foi par la langue, mais sans que la foi n'atteigne encore leur cur : ne causez pas de tort aux musulmans, ne vous moquez pas d'eux, et n'piez pas leurs erreurs.
    Quiconque pie les erreurs de son frre, verra Allah pier ses erreurs en retour.
    Or quand Allah pie les erreurs de quelqu'un , Il dvoile alors ses pchs aux yeux des gens, mme si celui-ci les a commis chez lui."

    Abu Dawud rapporte dans ses Sunans Id'aprs Anas Ibn Malik que le prophte a dit :

    " Lors de mon ascension nocturne , je vis des gens aux ongles de cuivre avec lesquels ils se dchiraient le visage et la poitrine. Je demandai: "Qui sont ces gens, O Jibril?"
    Il me rpondit : " Ce sont ceux qui mangent la chair des gens et portent atteinte leur honneur." "

    Abu Dawud dans ses Sunans d'aprs Sa3id ibn Zayd que le prophte a dit :

    " La pire des transactions usuraires est de porter atteinte l'honneur d'un musulman injustement."

    "Et ne mdisez pas les uns sur les autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frre mort? (Non!) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Trs Misricordieux." ( Sourate Al Hujurat ; verset 12)

    Le sens apparent du hadith: " C'est le fait de parler de ton frre d'une faon qui ne lui plairait pas." englobe aussi bien le fait de mdire de lui en son absence qu'en sa prsence.

    Cependant , Al Hafidh Ibn Hajar a dit :

    " L'avis le plus pertinent est que la mdisance n'est considre comme telle qu'en l'absence de la personne dcrite, pour tre en conformit avec le sens littral du mot.
    C'est ce qu'affirment les linguistes de manire catgorique."

    Plus loin , il dit :

    "Bien entendu , le fait de parler en mal d'une personne en sa prsence est tout autant interdit, car cela fait partie de 'insulte et de l'injure."

    La mdisance de nos jours est devenu un loisir pour beaucoup de femmes, sauf celles qu'Allah a prserves par misricorde. Notre devoir est de se soumettre la lgislation de notre Seigneur.

    Sache que certaines personnes pensent qu'il est permis de porter atteinte l'honneur d'autrui si l'on ne dit que la vrit. Lorsqu'on leur interdit de le faire, ils rpondent : " Nous ne disons que la vrit, nous n'avons pas menti son sujet."

    Or cela n'est rien d'autre que de la pure mdisance, car la mdisance est le fait de parler de son frre d'une manire qui ne lui plairait pas.

    Al-Qahtani dit dans sa Nuniyyah propos de la mdisance :

    Ne t'occupe pas des dfauts d'autrui en oubliant les tiens

    Car tu auras alors commis deux erreurs.


    [Tir de Conseils aux femmes musulmanes (Nasi7ati linnisa) de Umm 3abdillah al wadi3iya]
    copi de la-ilaha-illallah.over-blog.com
    Cheikha Umm Abdillah Al-Wadiiya -




    .

  10. #10
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,672
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    04-12-2016
    At
    12:45 AM

    Default





    AZ-ZALZALAH (LA SECOUSSE)(1)


    Au nom dAllah, le Tout Misricordieux, le Trs Misricordieux.

    1.
    Quand la terre tremblera dun violent tremblement,

    2. et que la terre fera sortir ses fardeaux(2),

    3. et que lhomme dira: Qua-t-elle?

    4. ce jour-l, elle contera son histoire,

    5. selon ce que ton Seigneur lui aura rvl [ordonn].

    6. Ce jour-l, les gens sortiront sparment pour que leur soient montres leurs uvres.

    7. Quiconque fait un bien ft-ce du poids dun atome, le verra,

    8. et quiconque fait un mal ft-ce du poids dun atome, le verra.





    .

Page 1 of 2 1 2 LastLast

guide simple du nouveau Musulman 6

Thread Information

Users Browsing this Thread

There are currently 1 users browsing this thread. (0 members and 1 guests)

Similar Threads

  1. guide simple du nouveau Musulman 5
    By in forum Forum Franais
    Replies: 11
    Last Post: 24-12-2013, 01:45 PM
  2. guide simple du nouveau Musulman4
    By in forum Forum Franais
    Replies: 7
    Last Post: 24-12-2013, 12:31 PM
  3. guide simple du nouveau Musulman3
    By in forum Forum Franais
    Replies: 8
    Last Post: 23-12-2013, 11:05 PM
  4. guide simple du nouveau Musulman 2
    By in forum Forum Franais
    Replies: 8
    Last Post: 23-12-2013, 12:39 AM
  5. guide simple du nouveau Musulman 1
    By in forum Forum Franais
    Replies: 8
    Last Post: 22-12-2013, 11:03 PM

Tags for this Thread

Bookmarks

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •  

guide simple du nouveau Musulman 6

guide simple du nouveau Musulman 6