Prjugs autour de la femme en Islam

Last Post: . | == == | Last Post: Doctor X | == == | ( ) Last Post: | == == | : Last Post: | == == | Last Post: | == == | : Last Post: islamforchristians | == == | Last Post: * * | == == | Last Post: * * | == == | ! Last Post: | == == | ( ) Last Post: | == == |


 

       

         

 

    

 

 

    

 

Prjugs autour de la femme en Islam

Results 1 to 8 of 8

Thread: Prjugs autour de la femme en Islam

  1. #1
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,681
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    30-11-2017
    At
    11:44 AM

    Default Prjugs autour de la femme en Islam




    Prjugs autour de la femme en Islam

    Il est sans doute opportun, puisque nous parlons de la femme, dvoquer galement certains prjugs que lon entend souvent concernant ses droits en Islam. Des prjugs par lesquels on cherche discrditer lIslam et dformer cette belle image rayonnante qui, ds son avnement, a garanti la femme musulmane sa dignit, son honneur, sa fiert et sa chastet.
    Ces prjugs en question sont entretenus au moyen de divers colloques et sminaires dont les motivations secrtes vont plus loin que de simples revendications pour lmancipation de la femme. Il est difficile de comprendre pourquoi lon ne sintresse pas autant aux droits des enfants, des infirmes, des chmeurs et tous ceux qui, quel que soit leur sexe, sont perscuts dans leur religion et leur vie en tous lieux et pourquoi on norganise pas aussi des confrences et des sminaires pour exiger des dictateurs quils cessent de spolier leurs peuples. Pourquoi tant dardeur prsenter des nophytes qui ne connaissent lessence de lIslam que sous un jour si volontairement ngatif ? Nous allons proposer ci-dessous la liste succincte de quelques-unes de ces motivations.
    La volont de dtourner lopinion publique islamique et non islamique des machinations des adversaires de lIslam, car il est de leur intrt doccuper ainsi la masse, de la vider de toute son nergie et de toutes ses capacits et dorienter ses regards vers des problmes quon prsente comme importants alors quil y a des problmes rellement plus importants. En tant que musulmans, nous sommes convaincus et affirmons haut et fort que ces prtendus problmes ne mritent pas tout ce tapage mdiatique, parce que lIslam a dj efficacement tranch la question sur ces sujets. Ces ennemis de la religion se prsentent sous le manteau du bon conseiller qui cherche la vrit et qui dfend les droits de la femme, en ralit ils ne veulent que gagner la confiance des femmes et en faire des pions quils manipulent leur guise, les transformant en appt pour ceux quils veulent ranger de leur ct.

    Le dsir de rpandre la corruption et la dbauche dans les socits, car il est facile de coloniser une socit envahie par le vice et de spolier ses richesses et ses biens tant convoits. En effet, tout le potentiel humain se voit dilapid travers les divertissements, les plaisirs individuels interdits, loin des obligations financires et sociales. Le Pr. Henry Makow dit :(Le Magazine : Al-Mustaqbal Al-Islamy, N 146 du 6/1424 : The Debauchery Of American Womanhood vs Burka.)
    La guerre que le monde occidental mne contre le monde arabo-islamique a une dimension politique, culturelle et morale, car elle vise s'accaparer les richesses et les rserves de la Ummah et la dpossder de ce quelle a de plus prcieux : sa religion et ses trsors culturels et moraux ; et en ce qui concerne les femmes, substituer le bikini au voile et toutes les valeurs quil implique.
    Si nos prtendus fministes taient sincres dans leur lutte pour les droits de la femme, cette lutte ne devrait pas se limiter une classe dge prcis, et se muer en indiffrence au moment o la femme, devenue mre et ayant pris de lge, a le plus besoin dtre protge. Or lIslam considre la bienfaisance quon lui tmoigne un ge trs avanc comme un culte quon voue Allah, tandis que dans ces pays qui prtendent lutter pour la libert de la femme et la dfense de ses droits, lon observe la prolifration des maisons de retraite pour les personnes du troisime ge. Quelle belle diffrence entre ces droits quon accorde lhomme en esprant la rcompense dAllah, en recherchant Sa satisfaction et craignant Son chtiment en cas de manquement, par rapport ces autres droits qui sont arrachs uniquement par la force de la loi, et qui sont ngligs quand la loi est absente ! Etonnantes, ces revues qui exhibent les beauts provocantes et oublient ou feignent d' oublier la situation de celles qui s
    ont moins belles ou ces vieilles dames. Ne sont-elles pas toutes des femmes ou sagit-il tout simplement dun marchandage ?

    La haine profonde des extrmistes des autres religions envers lIslam et ses adeptes. Samuel Zouemer, prsident des Associations dvanglisation, a tenu, au cours de la confrence de Jrusalem des Evanglistes tenue en 1935, ces propos :(Extrait du livre : Les Leaders de lOccident Disent : Dtruisez lIslam, Exterminez Ses Adeptes pour la Gloire du Monde.)
    La Mission dvanglisation que vous ont confie les Etats chrtiens dans les pays mahomtans ne consiste pas faire entrer les musulmans dans le christianisme, car il y a en cela une guidance et un honneur pour eux ; mais votre mission consiste sortir le musulman de lIslam pour quil devienne un tre qui na aucun lien avec Dieu et ainsi il naura pas de lien qui lattache aux murs sur lesquels sappuient les nations pour leur survie Par cette uvre, vous aurez balis le terrain de la conqute coloniale dans les royaumes islamiques.
    Un autre dit : Si nous parvenons sortir la femme de son cadre et lavoir de notre ct, cest que nous avons ralis notre objectif ! Que visent-ils ? Rien dautre que la propagation de la corruption et de la dbauche en vue de coloniser les pays et les peuples. Ils veulent, par ces prjugs quils entretiennent, dformer limage de lIslam et son essence, mais ils ne peuvent que le dformer dans leurs esprits uniquement. Ce genre de campagnes hostiles, on ne le trouve qu lencontre de lIslam et de ses adeptes ; Allah (l'Unique) a dit vrai dans ce verset :
    Ni les Juifs, ni les Chrtiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu ce que tu suives leur religion. Dis : Certes, cest la direction dAllah qui est la vraie direction. Mais si tu suis leurs passions aprs ce que tu as reu de science, tu nauras contre Allah ni protecteur ni secoureur. (Sourate 2 : Al-Baqarah, verset 120.)

    Ces prjugs entretenus constamment autour des droits de la femme en Islam nont dautre but que de dpouiller la femme musulmane de sa chastet et de sa dignit pour la propulser dans les gouffres de la dbauche et du libertinage en faisant de la femme occidentale le modle suivre daprs eux. Que chaque femme qui lit ce livre musulmane ou non musulmane sinterroge bien : est-ce que la situation de la femme occidentale de nos jours est un tat qui honore le genre humain ou plutt lavilit tristement ? Le Pr. Henry Makow dit : (Le Magazine Al Mustaqbal Al-Islamy N 146 6/1424 H : The Debauchery Of American Womanhood Bikini vs Burka.)
    La jeune Amricaine mne une vie de dbauche dans laquelle elle connat intimement des dizaines de garons avant son mariage. Elle perd ainsi sa puret qui est une partie de son charme et elle devient dure, perfide, incapable daimer. La femme dans la socit amricaine se voit pousse adopter des attitudes viriles, ce qui la rend agressive et dsquilibre, comme elle ne peut plus tre une pouse ou une mre. Elle est seulement l pour la jouissance sexuelle et non pourlamour et la procration ; or la maternit est le summum de lvolution humaine, cest une tape qui met un terme la plonge insouciante dans les plaisirs afin que nous devenions des serviteurs de Dieu cest l une ducation et une vie nouvelle qui commencent, alors que le nouvel ordre mondial refuse justement quon atteigne ce degr dlvation, il veut que nous soyons individuels, solitaires et affams sexuellement afin quil nous prsente des images infmes en lieu et place du mariage.

    Tout individu dou de raison est conscient de lexploitation honte dont est victime le sexe fminin : tant que la beaut et la jeunesse sont l, toutes les portes lui sont ouvertes et ds que ces atouts disparaissent, la femme nest plus quune coquille vide quon jette. Ce systme sattelle faire de la femme une marchandise quon vend et quon achte travers divers mdias, un objet de jouissance et de plaisir. Ce sont ceux-l mmes qui ont nglig la fille, tromp lpouse, maltrait la mre et dnigr la voisine. Ce sont eux en ralit qui ont viol les droits de la femme, spoli sa libert et lont propuls dans les gouffres de linfamie. Combien sont-ils loin de cette parole du Messager dAllah : Soyez bienveillants lgard des femmes ! Le libertinage auquel sadonne la femme occidentale au sein de sa socit est la raction loppression et au rabaissement qui ont prvalu avec lEglise au Moyen Age, lorsquon dniait la femme jusqu sa nature dtre humain. Des gens malintentionns ont exploit cette situation pour isoler la socit de ses repres religieux afin de prparer lmergence dune gnration dpourvue de toutes les valeurs et vertus, qui puisse tre facilement soumise aux dsirs de ses ennemis. Dans lIslam, en revanche, il ny a ni oppression, ni iniquit ni violation des droits de la femme ; au contraire, cette religion prne plutt lgalit entre les deux sexes en toute chose sauf ce en quoi il a accord la prminence lhomme sur la femme, cause des diffrences physiques et psychologiques qui existent entre les deux. Personne ne saurait nier lexistence de ces diffrences.
    G. Lebon dit dans son livre La Civilisation des Arabes : Si nous voulons connatre le degr de limpact du Quran sur le statut des femmes, il faut observer leur situation pendant lge dor de la civilisation des Arabes. Les historiens ont tabli quelles taient alors au niveau que leurs consurs europennes ont atteint rcemment. Cest des Arabes que les Europens ont appris les principes de lesprit chevaleresque et ce quils impliquent comme respect de la femme. Cest lIslam et non le Christianisme qui a sorti la femme de ltat dinfriorit dans laquelle elle se trouvait, contrairement une croyance rpandue. Si nous observons les chrtiens de la premire partie du moyen Age, nous nous rendons compte quils navaient aucun gard pour la femme ; lorsquon parcourt les livres dhistoire de cette poque, on ralise sans aucun doute la justesse de cette affirmation et on voit que les hommes de lpoque fodale taient rudes vis--vis des femmes jusquau jour o les chrtiens apprirent des Arabes la bonne manire de traiter les femmes.
    Tout homme raisonnable et dot dune nature saine ne peut accepter que sa dignit et son honneur soient une marchandise que se disputent les loups humains, exclusivement proccups par lassouvissement de leurs dsirs bestiaux. De mme, aucune femme raisonnable et dote dune nature saine ne saurait accepter dtre prise comme une simple marchandise quon vend ou quon achte ou une rose dont on hume le parfum et que lon jette une fois fane. Lenseignement de lIslam est clair, logique, naturel et raisonnable en ce qui concerne la protection de ses adeptes, cest un enseignement issu de la matrise de soi et bas sur lamour du bien pour tous. LIslam inculque ses adeptes la chastet, la puret et lamour de la dignit et travaille leur donner une orientation saine, base comme nous lavons dit sur le contrle de soi, qui par la grce de Dieu va assurer la rforme de leur comportement. Voici lexemple de ce jeune compagnon qui vint voir le Messager (qu'Allah soit satisfait de lui) et lui dit :
    Ô Messager dAllah ! Autorise-moi faire ladultre ! Alors les gens accoururent vers lui et le rprimandrent en disant : Arrte ! Arrte. Le Prophte (qu'Allah soit satisfait de lui) lui dit : Approche. Il sapprocha tout prs et le Prophte (qu'Allah soit satisfait de lui) lui dit : Aimerais-tu cela pour ta mre ? -Non vraiment, puisse Allah faire de moi ta ranon. -Les gens, dit le Prophte (qu'Allah soit satisfait de lui), ne laimeraient pas non plus pour leur mre. Il dit encore: Laimerais-tu pour ta fille ? -Non vraiment, dit-il, Messager dAllah, puisse Allah faire de moi ta ranon. Les gens non plus, dit le Prophte (qu'Allah soit satisfait de lui) ne laimeraient pas pour leurs filles. Il dit : laimerais-tu pour ta sur ? Non vraiment, dit-il, puisse Allah faire de moi ta ranon. Les gens ne laimeraient pas aussi pour leurs surs, dit le Prophte (qu'Allah soit satisfait de lui) qui renchrit : laimerais-tu pour ta tante paternelle ? Non vraiment, dit-il, Puisse Allah faire de moi ta ranon. Les gens ne laimeraient pas non plus pour leurs tantes paternelles, dit le Prophte (qu'Allah soit satisfait de lui) qui ajouta la suite : Laimerais-tu pour ta tante maternelle ? Non vraiment, dit-il, puisse
    Allah faire de moi ta ranon. Les gens ne laimeraient pas non plus pour leurs tantes maternelles, conclut le Prophte (qu'Allah soit satisfait de lui). Alors le Prophte (qu'Allah soit satisfait de lui) posa sa main sur lui et dit : Ô Allah ! Absous ses pchs, purifie son cur et prserve sa chastet . Le jeune homme perdit depuis lors ce mauvais penchant . (Ahmad (5/256), hadith n 22265.)
    Parmi ces fameux prjugs, en voici les principaux :


    .

  2. #2
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,681
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    30-11-2017
    At
    11:44 AM

    Default

    La Polygamie

    La polygamie est une lgislation divine quil nest pas permis celui qui croit aux messages clestes de nier ou de contredire. La polygamie en Islam est une sunna comme dans les autres religions clestes qui lont prcd. Ce nest donc pas une particularit de lIslam, mais comme nous lavons dit, cest une lgislation ancienne qui existait dans les religions prcdentes, comme on le voit dans la Torah. Beaucoup de Prophtes avant Muhammad taient polygames : Abraham avait deux pouses ; Jacob en avait quatre ; Salomon en avait plusieurs ; la polygamie nest donc pas une nouveaut, elle est aussi ancienne que lhumanit.
    Dans La Torah

    Il est dit quune femme nest pas prise avec sa sur pour tre sa co-pouse pour la dvoiler dans la vie.
    Elle ninterdit pas la polygamie, mais seulement le fait de prendre deux surs comme pouses au mme moment.
    Il est galement mentionn dans le Livre de Samuel que le Prophte David avait plusieurs pouses en dehors de ses esclaves, et dans le Livre des Rois que Salomon avait sept cents pouses libres et trois cents esclaves.
    Lorsque Mose fut envoy, il confirma la polygamie sans fixer lhomme un nombre prcis dpouses jusqu ce que les gens du Talmud dcrtent Jrusalem la dlimitation dun nombre prcis dpouses ; parmi les rudits juifs, il y en a qui ont interdit la polygamie tandis que dautres lont permise en cas de maladie de lpouse ou de sa strilit.
    LEvangile

    Jsus est venu parachever la loi de Mose et il ny a aucun texte dans lEvangile qui interdit la polygamie.
    Le roi D. dIrlande (LHistoire du Mariage, Wester Mark) avait deux pouses et le roi Frederik II avait aussi deux pouses avec laccord de lEglise. Dsormais, la permission et linterdiction nest plus du ressort de la religion chrtienne mme, mais relve des hommes de lEglise.
    Lallemand Martin Luther qui est le fondateur du Protestantisme considrait la polygamie comme un rgime qui nest pas contraire aux lois chrtiennes et la prnait toutes les occasions. Il dit en effet propos de la polygamie : (La femme dans le Coran, Abbas Mahmud Al-Aqd.) Certes Dieu a permis cela des gens de lAncien testament en des circonstances particulires, mais le chrtien qui veut suivre leur exemple a le droit de le faire du moment o il est certain que ses circonstances ressemblent aux leurs, en tous cas, la polygamie est mieux que le divorce.
    Linterdiction de la polygamie dans la religion chrtienne est le rsultat des lgislations faites par les hommes de lEglise et non pas le fait de la religion chrtienne elle-mme. Cest lEglise en tant quinstitution qui a interdit la polygamie, titre dexemples :
    Lglise orthodoxe ne permet pas lun des deux poux de prendre un autre conjoint tant que le mariage existe.
    Lglise orthodoxe armnienne ne permet pas un second acte sauf aprs la dissolution du premier mariage.
    Lglise orthodoxe romaine considre que le mariage en vigueur est un empchement dun nouveau mariage.
    Les Arabes dans la priode de lignorance prislamique (Jahiliyyah)

    Dans la priode de lignorance prislamique, la polygamie tait trs rpandue dans les tribus arabes sans aucune limitation. Lhomme pouvait pouser autant de femmes quil voulait. Quand lIslam arriva, il permit la polygamie tout en lui assignant des conditions et des principes observer.
    La polygamie tait galement connue depuis longtemps chez les Egyptiens, les Perses, les Assyriens, les Japonais et les Hindous, elle existait aussi chez les Russes et les Germains et fut galement pratique par certains rois en Grce.
    Il se dgage de ce qui prcde que la polygamie nest pas une nouveaut de lIslam, les nations antrieures lont pratique, mais en Islam la polygamie est rgie par des conditions et des rgles.
    On dnombre parmi les conditions fondamentales de la polygamie en Islam les conditions suivantes :
    Ne pas excder le nombre de quatre pouses conformment ce hadith qui dit que Ghalne ibn Salama ayant embrass l'Islam alors quil avait dix pouses, le Prophte (qu'Allah soit satisfait de lui) lui dit :
    Choisis en quatre parmi elles . (Ibn Hibbane (9/463), hadith n 4156.)

    Lquit et lgalit : Allah en permettant la polygamie, lui a assign entre autres conditions : lquit, lgalit et labsence de toute injustice et oppression. Le Prophte (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit :
    Si lhomme a deux pouses et ne pratique pas lquit entre elles, il viendra le Jour de la Rsurrection avec un flanc inclin . (Al Moustadrak (2/203), hadith n 2759.)
    Lquit et lgalit dont il est question ici sont celles lies aux choses matrielles telles que les dpenses, les dons et le partage des nuits ; quant aux choses qui ont trait aux sentiments comme lamour et la prfrence affective pour lune de ses pouses, il ny a aucun pch cela, car cela ne relve pas de la volont de lhomme comme la indiqu Acha
    quAllah soit satisfait delle- lorsquelle dit : Le Messager dAllah (qu'Allah soit satisfait de lui) faisait un partage quitable puis disait : Seigneur ! Ceci est mon partage en ce que je possde ; ne me tiens pas rigueur pour ce sur quoi Tu as le pouvoir et dont je nai aucun pouvoir . (Al Moustadrak (2/204), hadith n 2761.)

    La capacit de la prise en charge de la seconde pouse et de ses enfants : sil sait quil est incapable de prendre en charge sa seconde pouse et ses enfants, il ne lui est pas dans ce cas permis de prendre plusieurs femmes.
    Peut-tre est-il utile de relever ici certaines situations frquentes dans la socit et de voir pour chacune si la polygamie constitue un bien ou un mal pour la socit et les femmes concernes :

    Lexistence dune pouse strile qui ne peut avoir denfants alors que lpoux a besoin dune progniture. Dans un tel cas, quest-ce qui est prfrable et plus convenable pour la femme ? Que lhomme lui assigne une copouse ou quil la rpudie sans quelle ait commis une faute, car il a autant quelle le droit daspirer une progniture?
    Une femme atteinte par une maladie incurable qui ne lui permet pas dassumer ses charges conjugales. Quest-ce qui est prfrable pour la femme dans un tel cas : lui assigner une copouse et sauvegarder son honneur ou bien la rpudier ? Ou bien encore avoir des matresses ?
    Certains poux sont dots dune telle virilit quune seule femme ne saurait leur suffire. Dans le mme ordre dide, la priode des menstrues de la femme peut tre anormalement longue ou bien il se peut quelle soit incapable de satisfaire le dsir de son mari. Quest-ce qui est prfrable dans ce cas ? Que le mari lui donne une copouse ou bien quil assouvisse ses ardeurs de faon illicite?
    Il ne fait aucun doute que les guerres et les problmes internes chaque socit font beaucoup plus de victimes parmi les hommes que les femmes. On en veut pour preuve les deux guerres mondiales qui ont dcim plus de dix millions dhommes. Si chaque homme se contentait dune seule femme, quel serait le sort des autres femmes ? Doivent-elles assouvir leur dsir dans linterdit ou bien dans un cadre licite et lgal qui garantit leur honneur et leur dignit et sauvegarde leurs droits en acceptant la polygamie ? Il est clair que le clibat des femmes facilite aux hommes le recours la dbauche
    Le nombre important de veuves, de divorces et de clibataires. Quest-ce qui est prfrable pour la femme dans ce cas : Rester seule ou vivre avec un homme qui prserve son honneur et sa chastet comme copouse ?
    La polygamie existe dans toutes les socits contemporaines, mais dans les socits non islamiques elle prend la forme de ladultre, en outre, cette polygamie est sans limite et nest rglemente par aucune forme juridique. Elle ne prescrit aucune obligation financire lhomme envers les femmes avec qui il cohabite, il lui suffit tout simplement dassouvir son dsir et de bafouer la dignit de celle avec qui il a eu des relations puis de la laisser supporter toute seule les douleurs de la grossesse et ses consquences. De mme, lhomme nest pas oblig de reconnatre les enfants qui natront de cette relation. La polygamie dans la socit islamique est limite quatre femmes, officialise par un acte lgal prescrivant lhomme de payer une dot la femme ; les enfants qui natront de cette union sont reconnus par lhomme comme ses enfants lgitimes et lhomme a des obligations financires vis--vis de la femme et de ses enfants.
    On pourrait se demander : si nous permettons aux hommes de prendre plusieurs femmes, pourquoi ne permettons-nous pas aussi aux femmes de prendre plusieurs maris ?
    La rponse cette interrogation est que la revendication de lgalit entre les hommes et les femmes en matire de polygamie est impossible pour des raisons naturelles et videntes.
    Cest impossible dune part parce que lhomme, dans toutes les socits, exerce lautorit sur sa famille, parce quil est le sexe fort bien sr on laisse de ct les fortes ttes chez les femmes qui font exception cette rgle - . Si la femme a donc deux ou plusieurs maris, qui reviendra lautorit de la famille ? A qui va-t-elle se soumettre pour la satisfaction des dsirs ? A tous les poux ? Cest impossible du fait de leurs diffrences de personnalit et cela ne va quattiser leur colre !
    Cest aussi impossible naturellement parce que la femme ne peut concevoir quune seule fois par an et par le fait dun seul homme, ce qui nest pas le cas avec lhomme qui peut avoir plusieurs enfants de plusieurs femmes au mme moment. Si la polyandrie tait permise, auquel des poux de la femme attribuerait-on la paternit de lenfant ?
    Certains penseurs occidentaux rclament la polygamie

    Il est intressant de montrer que certains penseurs de lOccident revendiquent linstauration de la polygamie et y voient la seule solution qui puisse rsoudre la plupart des problmes de leurs socits.
    Gustave Lebon dit dans son livre La Civilisation des Arabes : La polygamie vite la socit les malheurs et les dangers des matresses et met les gens labri des enfants de pre inconnu .
    Annie Besant dit dans son livre : Les religions de lInde (La Revue de Al-Azhar, Vol. 2 P. 291.) : Je lis dans lAncien Testament que lintime de Dieu dont le cur vibrait au rythme de la volont de Dieu tait polygame, en outre le Nouveau Testament ninterdit pas la polygamie sauf lvque et au diacre, cest qu ceux-l il est prescrit de navoir quune seule femme. Je trouve galement la polygamie dans les livres indiens anciens, ils naccusent lIslam que parce quil est toujours facile lhomme de chercher les dfauts dans les croyances dautrui et de les dvoiler, mais pourquoi les occidentaux sont-ils si prompts senflammer contre la polygamie chez les orientaux alors que la prostitution est si rpandue dans leurs pays ? Celui qui observe un peu les choses constatera que la monogamie nest rellement respecte que par un nombre trs restreint dhommes intgres. Il nest donc pas juste de dire dune socit que ses hommes sont monogames alors quen dehors de la femme lgitime, il existe des maitresses dans les coulisses. En jugeant les choses avec quit, il apparat que la polygamie islamique qui sauvegarde, protge, nourrit et habille les femmes est un statut plus digne que la prostitution occidentale qui permet lhomme de prendre une femme pour tout simplement assouvir ses dsirs et de la jeter la rue une fois son besoin satisfait, reconnaissez que les deux choses sont rpugnantes !(Nous ne partageons pas, videmment, le point de vue de lauteur qui met la polygamie au mme pied dgalit que la prostitution ou sa qualification de la polygamie de rpugnant sauf au cas o elle comporte le vice de linjustice entre les pouses.) Mais ne permettez pas au chrtien daccuser son frre musulman pour une chose laquelle ils participent tous les deux.


    .

  3. #3
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,681
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    30-11-2017
    At
    11:44 AM

    Default

    La femme et le tmoignage

    Allah (l'Unique) dit :Faites-en tmoigner par deux tmoins dentre vos hommes ; et dfaut de deux hommes, un homme et deux femmes dentre ceux que vous agrez comme tmoins, en sorte que si lune delles sgare, lautre puisse lui rappeler. (Sourate 2 : Al-Baqarah, verset 282.)Dans ce verset, Allah (l'Unique)stipule que le tmoignage requiert la prsence de deux hommes ou dun homme et de deux femmesLa sagesse divine a voulu que la sensibilit soit la caractristique principale de la psychologie de la femme afin quelle assume ses fonctions naturelles en termes de grossesse, dallaitement et dducation, qui requirent en effet un cur tendre, et une sensibilit aigu.Etant donn quelle est naturellement sensible et agit selon son impulsion, ce qui, juste titre, peut influencer ce quelle voit et les circonstances qui entourent le tmoignage, la justice divine a voulu prendre toutes les prcautions face son tmoignage et cest pour cela que son tmoignage nest pas reu en ce qui concerne des choses graves comme les crimes, car lorsquelle assiste des scnes de disputes qui peuvent se terminer par un meurtre ou un dlit, elle narrive pas, le plus souvent, se matriser et ne peut rester sereine jusquau bout : elle essayera autant que possible de senfuir, sinon, elle dtournera les yeux pour ne pas voir lhorreur, etc. Cela va naturellement influencer son tmoignage.Bien que lIslam ait permis la femme deffectuer toutes les transactions financires au mme titre que lhomme sans aucune diffrence, il nen demeure pas moins que le statut naturel de la femme et sa noble mission sociale impliquent quelle reste dans son foyer pour la gestion de ses affaires et laccomplissement des devoirs de la famille qui occupent un temps considrable de la femme et font quelle est lcart des espaces dactivit commerciale, o trs souvent, clatent des conflits et des litiges dordre financier. Mme sil arrive quelle soit tmoin de telles scnes, cela reste peu frquent et comme ce sont des choses qui ne la concernent pas, elle ne veille pas particulirement sen rappeler ; donc si on lui demandait son tmoignage, il est bien possible quelle oublie ou quelle conjecture une grande partie des lments ; mais si une autre femme tmoigne en mme temps quelle, la probabilit doubli ou derreur disparatra. La raison de lexigence du tmoignage de deux femmes est exprime dans ce verset :en sorte que si lune delles sgare, lautre puisse lui rappeler. (...)Cest--dire : de sorte que si lune delle se trompe ou oublie, elle puisse se rappeler par le tmoignage de lautre. Voil la raison de cette disposition lgale, et rien dautre comme le prtendent certains qui voient en cela une sous-estimation de sa dignit et un rabaissement pour elle. Si ctait vrai, comme ils le prtendent, pourquoi son tmoignage mme toute seule est accept lorsquil sagit des choses intimes, propres aux femmes, quelles sont seules pouvoir connatre trs souvent, quand il sagit de prouver la virginit, la naissance, les dfauts sexuels et dautres choses semblables tandis que le tmoignage dun seul homme nest pas accept dans les transactions financires les plus insignifiantes. Nous pouvons mme dire quelle sest distingue de lhomme car elle assume seule le tmoignage dans des domaines qui sont plus dlicats que les transactions financires. Donc le problme est tout simplement celui de lassurance et de la certitude dans le domaine lgal.De plus, le droit de tmoigner nest pas un droit que les gens revendiquent ardemment en gnral, cest plutt une lourde charge que les gens vitent de porter, cest pourquoi Allah (l'Unique)a command de ne pas fuir devant la responsabilit du tmoignage, Il dit en effet :Et que les tmoins ne refusent pas quand ils sont appels. (Sourate 2 : Al-Baqarah, verset 282.)Lappel sadresse aussi bien lhomme qu la femme. Nous savons bien que le tmoignage est une lourde charge que les gens vitent dassumer cause de toutes les consquences qui en dcoulent, de la prsence aux audiences du tribunal qui peuvent parfois durer longtemps et de toutes les peines physiques et financires quon se donne, or le regard que lIslam porte sur la femme tend, autant que faire se peut, lui allger les difficults de la vie. Il arrive mme quon la dcharge compltement de certaines charges comme lautorit et la responsabilit de subvenir aux besoins de la famille, afin quelle se concentre sur la grande responsabilit dont elle est charge. Cest donc un honneur rendu la femme et non un rabaissement de sa dignit.Le tmoignage dun seul homme nest pas non plus accept dans les transactions financires, il faut absolument le tmoignage dun autre homme pour prouver le droit en question, pourtant personne na considr le renforcement du tmoignage dun homme par celui dun autre homme comme une sous-estimation de sa dignit et un rabaissement pour lui.Par ailleurs, la Charia islamique oppose son tmoignage celui de lhomme et donne la mme valeur au tmoignage des deux, permettant ainsi lannulation du tmoignage de lpoux anathmatisant (line) lorsque ce dernier laccuse de fornication alors quil na aucune preuve, Allah (l'Unique) dit :Et quant ceux qui lancent des accusations contre leurs propres pouses, sans avoir dautres tmoins queux mmes, le tmoignage de lun deux doit tre une quadruple attestation par Allah quil est du nombre des vridiques, et la cinquime attestation est que la maldiction dAllah tombe sur lui sil est du nombre des menteurs. Et on ne lui infligera pas le chtiment [de la lapidation] si elle atteste quatre fois par Allah quil [son mari] est certainement du nombre des menteurs, et la cinquime attestation est que la colre dAllah soit sur elle, sil tait du nombre des vridiques. (Sourate 24 : An-Nur, versets 6 9.)


    .

  4. #4
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,681
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    30-11-2017
    At
    11:44 AM

    Default

    Lautorit

    Allah (l'Unique) dit:
    Les hommes ont autorit sur les femmes en raison des faveurs quAllah accorde ceux-l sur celles-ci, et aussi cause des dpenses quils font de leurs biens. (Sourate 4 : An-Nissa, verset 34.)
    Cest une responsabilit confie exclusivement aux hommes, car la constitution physique et mentale de lhomme le prdispose assumer lautorit, il sagit dune chose inne mais aussi acquise cause des responsabilits qui incombent lhomme vis--vis de la femme, notamment sa prise en charge et sa protection, et il est le gouverneur chez lui et responsable de sa famille comme la dit le Messager Muhammad (qu'Allah soit satisfait de lui).
    Quant la femme, du point de vue de sa constitution physique, elle est plus faible que lhomme cause des nombreux phnomnes biologiques et vnements qui rythment son existence comme les menstrues, la grossesse, laccouchement, lallaitement et les soins permanents prodigus lenfant en bas ge. De ce fait, elle ne peut pas assumer lautorit comme il se doit. Examinons ces points de plus prs :
    Les menstrues ont un effet notoire sur le psychisme et lhumeur de la femme et affaiblissent son corps cause du sang quelle perd chaque mois.
    Pendant la grossesse, la femme connat de vives douleurs physiques dues au dveloppement du ftus dans son ventre qui absorbe une grande quantit de son alimentation, ce qui fait quelle soit toujours fatigue et que le moindre effort laffecte ; de plus elle nest pas pargne du point de vue psychologique cause de linquitude quelle nourrit lgard du ftus et la peur qui lassaille lide de ce qui pourrait arriver au moment de laccouchement, tout cela a un effet ngatif sur son psychisme et par consquent sur son comportement et ses actes.
    Laccouchement saccompagne de douleurs atroces qui la contraignent prendre du repos et viter les efforts pendant une priode qui varie dune femme une autre.
    Lorsque la femme allaite son bb, une partie de son alimentation passe chez son enfant, ce qui affecte sa sant ; cest ainsi quon constate par exemple chez certaines femmes qui allaitent, des problmes de chute de cheveux, de teint terne ou de vertiges frquents.
    Lenfant en bas ge a besoin dune attention permanente, de jour comme de nuit.
    Al-Aqd a dit : (La Femme dans le Noble Coran : Abbas Mahmud Al-Aqd)
    La femme a une constitution particulire qui ne ressemble pas celle de lhomme, car pour pouvoir rester en permanence avec le nouveau-n il faut quil y ait une harmonie totale entre son enfant et elle, de sorte quils se comprennent et communiquent mutuellement en utilisant le langage du corps et de la tendresse ; ce sont l les fondements de lessence fminine qui expliquent que la femme soit facilement porte ragir selon linstinct et le sentiment, ce qui rend difficile pour elle ce qui est facile pour lhomme comme lintervention de la raison, la prpondrance du jugement et la fermet de la dtermination.
    Le Dr. Alexis Carrel, prix Nobel de physiologie et de mdecine, expliquant la diffrence organique qui existe entre lhomme et la femme a dit : (LIslam Met au Dfi, Waheed Ad-Dine Khan P. 168 ; Man, The Unknown, P. 93)
    Les lments qui distinguent lhomme de la femme ne se limitent pas seulement aux diffrences existantes au niveau de la forme particulire de leurs organes gnitaux, de la prsence de lutrus, ou de la capacit la grossesse ; ils ne se limitent pas non plus la diffrence de mthode suivie pour duquer les uns et les autres. La diffrence entre les deux sexes a une dimension plus fondamentale, elle est dj prsente dans la nature des tissus qui composent leur organisme respectif et des hormones scrtes dans le corps : les hormones fminines scrtes par les ovaires font de la femme un tre totalement diffrent de lhomme. Ceux qui revendiquent lgalit entre le sexe faible et lhomme ignorent lexistence de toutes ces diffrences fondamentales et prtendent quil leur faut le mme type denseignement, de responsabilits et de fonctions, or la femme est en ralit bien diffrente de lhomme, car chaque cellule de son organisme porte une empreinte fminine ainsi que tous ses diffrents organes et cela stend jusqu son systme nerveux. Les lois qui rgissent les fonctions des organes sont aussi fixes et rigides que les lois du cosmos dans la mesure o on ny peut oprer aucun changement par de simples souhaits humains. Nous devons plutt les accepter comme elles sont, et viter de nous lancer dans ce qui est contre-nature. Les femmes doivent dvelopper leurs atouts conformment leur nature originelle et cesser dimiter les hommes.
    De mme, les muscles de lhomme sont plus solides que ceux de la femme et cela se voit et se vit, car les hommes font des travaux pnibles et fatigants que les femmes, trs souvent, sont incapables dexcuter. Compte tenu de tout ce qui prcde, on comprend aisment pourquoi lhomme mrite davoir autorit sur la femme.


    .

  5. #5
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,681
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    30-11-2017
    At
    11:44 AM

    Default

    Le droit de la femme lhritage

    LIslam est venu donner la femme son droit lhritage alors quelle en tait prive, car lhritage tait lapanage des hommes qui dfendaient la tribu et la protgeaient des agresseurs ; et ce ntait pas tout, car on hritait de la femme comme on hritait des biens. On rapporte, quen commentant ce verset :
    Ô les Croyants ! Il ne vous est pas licite dhriter des femmes contre leur gr. Ne les empchez pas de se remarier dans le but de leur ravir une partie de ce que vous aviez donn (Sourate 4 : An-Nissa, verset 19) ,
    Ibn Abbas (peut un dieu tre satisfait avec lui) a dit : Lorsquun homme mourait, sa famille avait plus de droit sur sa femme que quiconque, si certains parmi eux le voulaient, ils lpousaient et sinon, ils la donnaient en mariage un tiers, ou refusaient de la remarier leur gr. Ils avaient plus de droit sur elle que sa propre famille, alors ce verset fut rvl ce sujet .
    Ainsi, lIslam vint interdire cette pratique comme Allah (l'Unique)le dit :
    Ô les Croyants ! Il ne vous est pas licite dhriter des femmes contre leur gr. Ne les empchez pas de se remarier dans le but de leur ravir une partie de ce que vous aviez donn , lui accorda le droit lhritage et lui assigna sa part. Allah (l'Unique) dit : Aux hommes revient une part de ce quont laiss les pre et mre ainsi que les proches ; et aux femmes une part de ce quont laiss les pre et mre ainsi que les proches, que ce soit peu ou beaucoup : une part fixe. (Sourate 4 : An-Nissa, verset 7. )
    Commentant ce verset, Sad Kutb a dit : Voici le principe gnral sur la base duquel lIslam a accord aux femmes le droit lhritage au mme titre que les hommes depuis quatorze sicles ; par ce verset il a galement prserv les droits des enfants que la Jahiliyyah usurpait et violait, car les gens de la Jahiliyyah considraient les individus selon leur valeur guerrire et leur productivit. LIslam, en revanche se situe dun point de vue divin qui considre lhomme dabord selon sa valeur humaine qui est une valeur fondamentale dont il ne se dpartira jamais, quels que soit le cas, ce nest quensuite quil le regarde selon ses obligations effectives dans le cadre de la famille et dans le cadre de la socit .
    Allah (l'Unique) dit:
    Voici ce quAllah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part quivalente celle de deux filles. (Sourate 4 : An-Nissa, verset 11.)
    De prime abord, celui qui na pas compris la sagesse de lIslam peut penser la lecture de ce verset quil y a l une violation du droit de la femme, car comment se peut-il que la fille ait la moiti de la part du garon dans lhritage ? Allah a compltement dtaill lhritage de la femme en trois cas :
    Sa part dans lhritage est gale celle de lhomme.
    Sa part dans lhritage est gale celle de lhomme ou un peu moins.
    Sa part dans lhritage est la moiti de celle de lhomme, et cest le cas le plus courant.
    Quiconque veut plus de dtails ce sujet peut se rfrer aux ouvrages consacrs au droit de succession qui ont trait ce sujet de fond en comble.
    Avant dmettre un quelconque jugement sur lIslam et dclarer quil a effectivement viol le droit de la femme lhritage, ou le contraire, quon prenne un exemple dans lequel apparat clairement la sagesse qui sous-tend le fait de donner la fille une part gale la moiti de celle de lhomme. Un homme meurt et laisse un garon et une fille avec comme hritage, la somme de 3 000 riyals. La part qui revient au garon aprs le partage est de 2 000 riyals alors que la fille aura 1 000 riyals.
    Voyons ensuite ce que devient lhritage de chacun aprs un certain temps. Largent dont lhomme a hrit va ncessairement diminuer, parce quil est appel payer la dot de la femme quil pousera, quiper le logement, subvenir aux besoins de sa maison, de sa femme et de ses enfants car lpouse na pas lobligation de contribuer, aussi peu soit-il, aux dpenses et exigences de la famille mme si elle est riche. Il lui incombe aussi de prendre en charge ses deux parents, ses frres et proches dont il a lobligation sils sont pauvres ou faibles quand il en a la capacit.
    Quant la femme, elle est choye et honore, entoure damour, de soins attentifs et compltement prise en charge. Elle nest pas astreinte aux charges financires, pas mme sa propre prise en charge. Ainsi, largent quelle a hrit va augmenter et non diminuer, parce quelle recevra une dot de son mari lors de son mariage, et en cas de sparation entre le mari et la femme, le mari a lobligation juridique de continuer subvenir aux besoins de ses enfants. La femme peut aussi investir et fructifier son argent dans le commerce ou tout autre moyen dinvestissement.
    Il ressort clairement de ce qui prcde que la part de la femme reste pour elle une provision au cas o il ny aurait personne pour la prendre en charge, quant lhritage de lhomme, il est appel spuiser trs vite cause de toutes ces charges qui lui incombent.
    La Charia islamique est diffrente des autres systmes existants travers le monde dans lesquels le pre se dgage de toute responsabilit envers sa fille un certain ge, au point quelle est oblige de chercher elle-mme sa subsistance par tous les moyens. La fille en Islam est prise en charge par son pre jusqu son mariage o sa prise en charge passe son mari et ensuite, cest ses enfants que reviendra cette tche.
    Les lois qui donnent une part gale lhomme et la femme leur confrent galement au mme titre les charges et obligations financires. Mais revendiquer que la femme ait la mme part que lhomme dans lhritage et ne pas exiger de la femme des charges et obligations financires qui en dcoulent est une forme dinjustice et diniquit lgard de lhomme, que la Charia nadmet pas.
    Il est donc tout fait juste et quitable que lorsquon favorise lhomme sur la femme dans lhritage, quon dispense la femme des charges et obligations financires en terme de dpenses dentretien et des enfants, etc. Cest plutt un signe de la grandeur de lIslam qui honore la femme en la dispensant de toutes les obligations financires et y responsabilisant lhomme et malgr cela, il ne la pas prive de lhritage, mais lui a donn la moiti de la part de lhomme. Ceci nest-il pas une marque de justice et dquit ?
    Il faut galement mentionner que dans la Charia islamique, toute personne, mle ou femelle, a droit sa part dhritage, et ce droit ne peut tre ni par qui que ce soit. Pour cette raison, la part dont on peut disposer librement dans le testament est limite au maximum un tiers des biens et lon ne peut pas aller au-del de ce seuil pour ne pas ouvrir la porte la privation des ayant droits lhritage de leurs dus. Āmir ibn Saad ibn Ab Waqqace rapporte que son pre (peut un dieu tre satisfait avec lui) a dit : Lanne du plerinage dadieu, je tombai gravement malade. Le Messager dAllah (qu'Allah soit satisfait de lui) tant venu me voir, je lui dis : Je suis au plus mal ; jai de la fortune et nai dautre hritier quune fille. Puis-je disposer en aumne des deux tiers de mes biens ? Non, rpondit-il. Et de la moiti ? Non, rpliqua-t-il.
    Tu peux disposer du tiers et le tiers cest beaucoup ou une grosse part. Il vaut mieux laisser tes hritiers riches que de les laisser pauvres tendant les mains leur prochain pour mendier. Aucune dpense que tu auras faite (pour les tiens), si tu as fait cela en vue de la face dAllah, ne restera sans rcompense, mme la simple bouche que tu mets dans la bouche de ta femme . (Al Boukhari (1/435), hadith n 1233.)
    Cest ainsi que le Noble Messager a prserv, travers ses instructions et recommandations, les droits de la femme pour lui assurer une vie dcente.
    Rappelons aussi que le prix du sang et toutes les autres obligations financires destines expier des dlits sont exclusivement assums par les hommes.


    .

  6. #6
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,681
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    30-11-2017
    At
    11:44 AM

    Default

    Le Prix Du Sang

    Dans la Charia islamique, le prix du sang de la femme est de la moiti de celui de lhomme et ce, dans un seul cas : le cas de lhomicide involontaire ; dans ce cas en effet, il ny a pas dapplication du talion mais le paiement du prix du sang est obligatoire. Mais dans le cas de lhomicide volontaire qui exige le talion si la famille de la victime ne pardonne pas-, le verdict est le mme, que le meurtrier soit un homme ou une femme ou que la victime soit un homme ou une femme, car ils sont gaux en tant qutres humains.
    En cas dhomicide involontaire, o le prix du sang est obligatoire, le fait que le prix du sang de la femme soit la moiti de celui de lhomme sexplique par le degr de prjudice que subit la famille cause du meurtre de lhomme ou de la femme.
    Si on tue par erreur un chef de famille, on prive cette famille de son principal soutien financier et matriel, celui qui subvenait ses besoins et assurait sa protection ; cest aussi une grande perte morale, bien que la tendresse et la compassion dun pre soient en gnral beaucoup moins videntes que celles de la mre.
    Si cest la mre qui est tue, la perte est surtout dordre moral : la famille perd celle qui tait source de compassion, de douceur, de tendresse et qui prodiguait avec amour ces soins et attentions que seule une femme peut donner. Mme si on payait des sommes colossales, on ne pourrait pas compenser un tel prjudice moral.
    Le prix du sang lui-mme nest pas une compensation de la valeur de la victime mais une valuation de la valeur du dommage matriel que subit la famille. Une fois que nous avons examin les prjudices qua subi la famille cause de la perte du pre ou de la mre, on comprend beaucoup mieux la raison qui fait que le prix du sang de la femme soit la moiti de celui de lhomme.


    .

  7. #7
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,681
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    30-11-2017
    At
    11:44 AM

    Default

    Le Voyage de la femme sans proche parent (mahram)

    La femme en Islam est une perle prserve et un joyau cach, elle ne doit pas tre approche par nimporte qui. LIslam applique donc son gard le principe de la prcaution et de la prvention (prvenir vaut mieux que gurir). Cest pour cela que lIslam interdit la femme de voyager toute seule sans un proche comme le mari, le pre, le frre ou un proche avec qui le mariage nest pas permis, car le Prophte (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit :
    La femme ne doit voyager quavec un proche parent (mahram) et aucun homme ne doit entrer chez elle quen prsence dun proche parent . Alors un homme scria : Ô Messager dAllah ! Je voudrais sortir en expdition dans telle ou telle arme alors que ma femme est sortie pour le plerinage. Vas avec elle, lui dit-il. (Al Boukhari (2/658), hadith n 1763.)
    Il se peut que quelquun nous objecte : cette interdiction est une limitation de la libert de la femme et une violation de son droit ! Il est vrai que cest cela qui tombe sous le sens de prime abord, mais si nous connaissons la sagesse et la raison de cette interdiction, notre apprhension se dissipera et nous saurons que lIslam par cet acte ne veut rien dautre que la protection et la sauvegarde de la dignit de la femmeet non son mpris et la limitation de sa libert. Le voyage trs souvent saccompagne de beaucoup de peines et de difficults et la femme est de par sa nature, physiquement faible, cause de tous les vnements quelle subit comme les menstrues, la grossesse, lallaitement et aussi psychologiquement faible par ce quelle obit facilement ses sentiments, est ptulante dans ses agissements et facilement influence par les artifices aguichants qui lentourent, et cela nest pas un dfaut, car le Messager dAllah (qu'Allah soit satisfait de lui) les a nommes verres, faisant allusion leur dlicatesse, leur douceur et la clart de leur sensibilit. Au cours dun de ses voyages, comme un garon nomm Andjacha activait la marche des chameaux par ses chants, le Prophte (qu'Allah soit satisfait de lui) lui dit :
    Doucement, Andjacha tu as un chargement de poteries . (Al Boukhari (5/2294), hadith n 5857.)
    La femme a besoin, au cours du voyage, de celui qui la protge contre les malfaiteurs qui guettent ses biens et son honneur parce que trs souvent elle ne peut cause de sa faiblesse physique, se dfendre. Elle a aussi besoin de celui qui assure ses exigences, satisfait ses besoins, soccupe de ses affaires et lui procure le confort total. En Islam, cest au mahram de la femme quincombe toutes ces tches afin quelle nait pas besoin dun homme tranger.
    En ralit le mahram de la femme est considr comme un serviteur qui lui rend service sans contrepartie et un protecteur contre les malfaiteurs qui lui voudraient du mal.
    En quoi cela est-il donc un mpris pour la femme ? Cest plutt un honneur et une lvation pour la femme que de trouver quelquun qui lui est attentionn, lave laffront quon lui fait, la sauvegarde et la protge contre la niaiserie des irresponsables, se met son service et lui assure tous ses besoins.


    .

  8. #8
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,681
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    30-11-2017
    At
    11:44 AM

    Default

    La correction inflige la femme

    Allah (l'Unique) dit :
    Quant celles dont vous craignez la dsobissance, exhortez-les, loignez-vous delles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent vous obir, alors ne cherchez pas de voie contre elles. (Sourate 4: An-Nissa, verset 34.)
    LIslam a interdit de frapper la femme et a svrement mis en garde contre une telle attitude, parce quelle est gnralement faible et incapable de se dfendre. Le Prophte (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit:
    Quaucun de vous ne frappe sa femme comme on frappe un esclave alors qu la fin du jour il cotera (peut-tre) avec elle . (Al Boukhari (5/1997), hadith n 4908.)
    Malgr cette interdiction, il a permis de la corriger, en cas de ncessit extrme et dans des circonstances spciales, lorsque la femme se rvolte contre son mari, en lui dsobissant sans raison valable. Oumou Koulthoum, fille dAb Bakr rapporte que : On avait interdit aux hommes de frapper leurs femmes, puis ils se plaignirent contre elles chez le Prophte (qu'Allah soit satisfait de lui) qui leur laissa la voie libre pour les frapper, puis il dit : La famille de Muhammad a reu cette nuit la visite de soixante-dix femmes, toutes ayant t frappes . Yahya a dit : je pense que Al-Qassim a dit :
    puis, il leur fut dit la suite : Les meilleurs dentre-vous ne frapperont jamais. (Mustadrak (2/208), hadith n 2775.)
    Dans ce noble verset, Allah (l'Unique) a expliqu les voies suivre pour traiter la rbellion de la femme contre son mari la pilule est parfois amre mais lhomme laccepte afin de parvenir au bien escompt-, en trois tapes :
    Premire tape : ltape du conseil, de lexhortation, de lintimidation par lvocation du chtiment dAllah, le rappel des droits du mari et de lobligation de lui obir. Cette phase se caractrise par la douceur dans la parole et laffection. Si cette phase na pas t concluante, on passe ltape suivante.
    Deuxime tape : Ltape de la mise en quarantaine dans le lit qui consiste sabstenir davoir des rapports avec elle, lui tourner le dos au lit et ne plus lui adresser la parole. Dans cette phase, on joint la douceur la duret. Si ce traitement na pas t efficace, on passe lautre tape.
    Troisime tape : La phase de la correction qui doit se faire sans violence, cest--dire : sans lui faire de fracture, ni laisser de marque et en vitant le visage, car le but cest de rtablir la discipline et non de lui faire mal, et de lui faire comprendre que son acte est inadmissible. Rpondant un homme qui lui avait demand quel est le droit de lpouse sur lpoux, le Prophte (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit :
    Cest la nourrir quand tu te nourris, lhabiller quand tu thabilles, ne pas frapper son visage, ne jamais lui dire : Que Dieu lenlaidisse ! et ne pas la mettre en quarantaine en dehors de son foyer .(Ibn Hibbane (9/482), hadith n 4175.)
    Cette correction a donc comme condition de ne pas viser la coercition, lassujettissement, le mpris, lhumiliation ou la dprdation. Il est rapport qu'Ibn Abbas (peut un dieu tre satisfait avec lui) a expliqu dans son commentaire de ce verset que la correction se fait avec la petite tige utilise pour brosser les dents (siwk) ou quelque chose de similaire (Les Droits des Femmes en Islam, Muhammad Rachid Ridhah.). Quant la correction douloureuse, lIslam la interdite comme le dit le Prophte (qu'Allah soit satisfait de lui) :
    Craignez Allah lgard des femmes, car vous les avez prises avec le pacte dAllah et jouissez delles grce la parole dAllah, vous avez le droit quelles nautorisent pas celui que vous dtestez de fouler votre tapis, si elles le font, corrigez-les sans violence et elles ont sur vous le droit dtre nourries et habilles selon la biensance .(Ibn Khouzama (4/251), hadith n 2809.)
    Cette correction sapplique deux catgories des femmes, ainsi quelles ont t tablies par les psychologues :
    Premire catgorie : Les femmes autoritaires : ce sont celles qui prouvent un plaisir braver leurs maris et les assujettir
    Deuxime catgorie : Les femmes soumises (masochistes) : Ce sont celles qui prouvent le plaisir tre frappes et souffrir. G-A-Hodfield, un psychologue europen dit dans son livre La Psychologie et lEthique : Linstinct de soumission saccrot et la personne prouve du plaisir tre assujettie et est ainsi heureuse de supporter la douleur. Cet instinct est trs rpandu chez les femmes, mme si elles lignorent, cest pour cela quelles sont connues pour leur capacit mieux supporter la douleur que les hommes. Ce type de femme est plus impressionn par son mari chaque fois quil la frappe et la brutalise et il ny a rien de plus pathtique pour ce genre de femmes quun mari toujours trop doux qui ne se rvolte jamais malgr la provocation .
    La correction physique nest intervenue quen dernier lieu dans les diffrentes phases du redressement et de lducation. LIslam nautorise le recours celle-ci que si lexhortation et la mise en quarantaine nont pas servi, de mme, on ne recourt pas cela avec une femme qui prfre le divorce la correction. Il est noter que la discrtion est de mise dans lapplication de ces tapes : il faut que cela se passe entre les poux, hors de la vue des enfants et des proches. La correction est considre comme un des moyens de la discipline et de lducation. Le pre par exemple corrige son fils, le matre son lve dans le but de les discipliner et les duquer.
    Ensuite Allah (l'Unique)a indiqu la fin du verset que cette mesure disciplinaire est suspendue ds lors que la femme devient obissante, Allah (l'Unique) dit en effet :
    Si elles arrivent vous obir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes Haut et Grand. (Sourate 4 : An-Nissa, verset 34.)
    Ceci prouve que le but vis par ces diffrentes phases est le rtablissement de lordre travers lequel lIslam veut prserver la famille de la dislocation, viter la dispersion des enfants et les consquences psychologiques qui accompagnent inluctablement les divorces.
    Il est peut tre opportun de mentionner ici quelques statistiques britanniques (Le Magazine de la Famille du mois de Jumadah Al-oulah de lan 1416 H) qui indiquent les faits suivants : Le nombre des femmes qui ont t violemment frappes par leurs maris est pass de 6400 en 1990 30 000 en 1992, puis est pass 65 400 en 1995 et on sattend ce que ce nombre atteigne 124400 la fin du 20me sicle.
    Ces statistiques ont t dresses grce aux donnes communiques par les commissariats de police, combien doit-on alors valuer les cas qui ne sont pas connus de la police !


    .

Prjugs autour de la femme en Islam

Thread Information

Users Browsing this Thread

There are currently 1 users browsing this thread. (0 members and 1 guests)

Similar Threads

  1. Le Statut de la Femme en Islam
    By in forum Forum Franais
    Replies: 14
    Last Post: 04-11-2012, 12:11 PM
  2. La Femme dans le Nouveau Testament
    By Abou Anass in forum Forum Franais
    Replies: 10
    Last Post: 28-10-2008, 11:39 PM
  3. Rponse : la femme est infrieure l`homme
    By in forum Forum Franais
    Replies: 9
    Last Post: 08-03-2008, 04:33 AM
  4. Replies: 0
    Last Post: 23-06-2007, 01:39 AM
  5. La valorisation de la femme en Islam
    By azizcool in forum Forum Franais
    Replies: 0
    Last Post: 20-11-2006, 10:52 PM

Tags for this Thread

Bookmarks

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •  

Prjugs autour de la femme en Islam

Prjugs autour de la femme en Islam