Je suis une nouvelle musulmane. L'une de mes parentes qui tait trs proche moi vient de mourir. Je voudrais connaitre le jugement de ma prsence l'Eglise. Je ne rpterai pas un seul mot de ce qu'ils diront. Je me contenterai de m'asseoir pour regarder..



louanges Allah
Premirement, il n'est pas permis au musulman d'accompagner la dpouille mortelle d'un mcrant, ft il un proche parent, car cet accompagnement fait partie des droits que chaque musulman doit son coreligionnaire. C'est une manire d'exprimer le respect, l'affection, et l'alliance qu'on ne doit pas un mcrant.
Quand Abou Talib, oncle du Prophte (Bndiction et Salut soient sur lui), mourut, le Prophte donna Ali l'ordre d'aller l'enterrer. Mais il ne l'accompagna pas et n'assista pas son enterrement en dpit de ses attitudes bien connues dans la dfense du Prophte (Bndiction et Salut soient sur lui), l'amour, la compassion et la bienfaisance dont il l'avait toujours entour. Il ne s'en abstient qu'a cause de Sa mort dans la mcrance. Pourtant le Prophte (Bndiction et Salut soient sur lui) avait dit: Je solliciterai le pardon pour toi moins qu'on ne me l'interdise. C'est alors que furent rvls les versets: Il n'appartient pas au Prophte et aux croyants d'implorer le pardon en faveur des associateurs, fussent-ils des parents alors qu'il leur est apparu clairement que ce sont les gens de l'Enfer. (Coran,9:113) et Tu (Muhammad) ne diriges pas celui que tu aimes : mais c'est Allah qui guide qui Il veut. Il connat mieux cependant les bien-guids (Coran,28:56) (Rapport par al-Boukhari,3884 et par Mouslim,24).
Abou Qawoud et Mouslim ont rapport respectivement sous les numros 3214 et 2006 d'aprs Ali (P.A.a): J'ai dit au Prophte (Bndiction et Salut soient sur lui): ton vieil oncle gar est mort. Il me dit: va enterrer ton pre.
En dpit de son appel l'entretien des liens de parent et la bienfaisance envers les parents, l'Islam met fin toute alliance entre le croyant et le mcrant. Tout ce qui constitue une forme d'alliance est banni. Tout ce qui relve du bon traitement et n'implique aucune alliance est permis. L'imam Malick (Puisse Allah lui accorder Sa misricorde) a dit: Le musulman ne fait pas la toilette mortuaire son pre mort mcrant. Il ne l'accompagne pas Sa dernire demeure ni ne l'introduit dans Sa tombe, moins qu'il ne craigne qu'il ne se dcompose. Dans ce cas, il l'enterre. (Extrait de la Moudawwanah,1/261).
L'auteur de Charh mountaha al-iradat (1/347) dit: Un musulman ne fait pas la toilette mortuaire un mcrant. cause de l'interdiction d'entrer en alliance avec les mcrants et parce que cela reviendrait l'honorer et le purifier. Voila pourquoi ce n'est pas permis comme la prire pour luiIl ne l'habille pas ni ne lui fait la prire des morts ni n'accompagne Sa dpouille mortelles , compte tenu de la parole du Trs Haut: Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent Allah et Son Messager, fussent-ils leur pres, leur fils, leurs frres ou les gens de leur tribu (Coran,58:22)
On lit dans les Fatwa de la Commission Permanente (9/10): Comment juger le fait d'Assister aux obsques des mcrants qui est devenu une tradition politique et une coutume accepte par tous?
Rponse: Si on trouve parmi les mcrants quelqu'un qui peut s'occuper de leurs morts, les musulmans ne doivent pas le faire leur place ni s'Associer eux ni les aider les enterrer ni participer par courtoise leurs convois funbres en suivant une tradition politique. Car ce n'tait pas connu chez le Messager d' Allah (Bndiction et Salut soient sur lui) ni chez les califes bien guids. Bien au contraire, Allah a interdit Son Messager (Bndiction et Salut soient sur lui) de se prsenter la tombe d'Abdoullah ibn Oubay ibnSaloul et a justifi cette interdiction par la mcrance d'Abdoullah. A ce propos , Il dit: Et ne fais jamais la prire sur l'un d'entre eux qui meurt, et ne te tiens pas debout auprs de Sa tombe, parce qu'ils n'ont pas cru en Allah et en Son Messager, et ils sont morts tout en tant pervers (Coran,9:84)
Si on ne trouve parmi personne qui soit en mesure de l'enterrer, les musulmans doivent s'en occuper l'instar de ce qui a t fait par le Prophte (Bndiction et Salut soient sur lui) avec les tus de Badre et avec son oncle, Abou Talib, propos duquel il dit Ali: va enterrer ton pre.
La Commission Permanente pour les Recherches Religieuses et la Consultance
Abdoullah ibn Qaoud
Abdoullah Ibn GhoudayyAn
AbdourrAzzaq Afifi
Abdoul Aziz ibn Abdoullah ibn BAz
Cheikh Muhammad ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder Sa misricorde) mis une fatwa dans le mme sens dans ses Fatwa intitules Nouroun al ad-darb.
Deuximement, assister la messe de requiem clbre la mmoire d'un mcrant l'Eglise est plus grave que le simple fait de participer au convoi funbre car la prsence l'Eglise conduit couter de faux propos de mcrance. Cet aspect a chapp celui qui juge cette prsence autorise , pourvu que le musulman ne particip pas aux rites accomplis la bas. Le seul fait de s'Asseoir, de regarder et d'couter de faux propos de mcrance n'est pas permis. Allah Trs Haut dit: Dans le Livre, il vous a dj rvl ceci : lorsque vous entendez qu'on renie les versets (le Coran) d'Allah et qu'on s'en raille, ne vous asseyez point avec ceux-l jusqu' ce qu'ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et les mcrants, tous, dans l'Enfer. (Coran,4:140).
Dans Akham al-Qour'An,2/407, al-Djassas dit: Ce verset indique qu'on doit dsapprouver l'acte qui le mrite devant son auteur. Si on ne peut pas s'y opposer physiquement, on doit manifester la dsapprobation et se dmarquer de son auteur et s'carter de lui jusqu'a ce qu'il le cesse et aille s'occuper d'autre chose.
Ceci montre que le fait d'assister aux rites funraires l'Eglise est un acte trs condamnable car il entrane l'coute de propos de mcrance, l'assistance une pratique innove tout en se taisant en plus du fait qu'en principe la participation au convoi funbre revient honorer le mort et faire preuve d'une alliance avec lui, comme il t dit.
Nous demandons Allah Trs Haut de nous raffermir tous et de nous guider et assister.
Allah le Sait mieux.