Fondements-Leons pour les nouveaux musulmans.

.. " " Last Post: | == == | Last Post: 1 | == == | : !() Last Post: | == == | ( 11): .. ǿ Last Post: | == == | ..... Last Post: | == == | ! Last Post: | == == | : ! Last Post: | == == | Last Post: 99 | == == | Last Post: 99 | == == | Last Post: 99 | == == |


 

       

         

 

    

 

 

    

 

Fondements-Leons pour les nouveaux musulmans.

Page 2 of 2 FirstFirst 1 2
Results 11 to 13 of 13

Thread: Fondements-Leons pour les nouveaux musulmans.

  1. #11
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,672
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    05-12-2016
    At
    11:12 PM

    Default

    Leon 28

    Les jugements de la charia


    LES JUGEMENTS:


    bullet
    Le jugement lgitime est:
    a) soit enjoignant,
    b) soit stipul.

    bullet
    Le jugement enjoignant est celui qui enjoigne la personne responsable de faire ou de ne pas faire un certain acte ou qui lui offre le choix entre laccomplissement dun acte ou le renoncement auquel.

    bullet
    Le jugement stipul est ce qui exige quune chose soit la cause dune autre, une condition laquelle ou un empchement de la faire.
    Le jugement enjoignant:


    bullet
    Il est de cinq types: Lobligatoire, le recommand, le prohib, le rprhensible et le permis.

    bullet
    Lobligatoire se divise en divers types suivant: lhoraire, la personne qui est charge daccomplir lobligation, la somme requise, ou la dtermination et le choix.

    bullet
    Lhoraire de lacte obligatoire est soit largi, couvrant lobligation ainsi que dautres actes, comme les prires, soit restreint, c.--d. quil ninclut pas dautres actes, comme le jene.

    bullet
    Lacte obligatoire en ce qui concerne la personne qui est charge de laccomplir est: soit une obligation religieuse individuelle que tout musulman doit accomplir, soit une obligation religieuse solidaire qui une fois accomplie par quelques-uns, les autres en seront exempts.

    bullet
    La somme de lacte obligatoire est soit dtermine comme les cinq prires, laumne lgale, etc., soit non dtermine comme il est le cas pour les autres formes de charit.

    bullet
    Lacte obligatoire est soit dtermin comme les pratiques cultuelles, soit facultatif comme dans le cas des expiations.

    bullet
    Le recommand est ce dont le Lgislateur a demand laccomplissement sans toutefois limposer. Il est class en degrs:
    a) Les actes confirms de la sunna,
    b) Les actes que le Prophte ne les a pas constamment mis en pratique.
    c) Les recommands jugs excdentaires qui consistent emboter le pas au Prophte dans tous ses actes ordinaires par amour pour lui.

    bullet
    Le prohib est ce qui est prohib en-soi, tels le vol ou la fornication, ou bien qui est prohib cause dun accident li auquel.

    bullet
    Le rprhensible est tout ce que le Lgislateur a demand de lviter, sans toutefois lexiger.

    bullet
    Le permis est tout ce que la personne responsable possde le choix daccomplir ou non, soit en se basant sur un texte o la permission est expressment mentionne, soit cause de labsence dun texte qui le prohibe (les choses sont, en principe, permises).

    bullet
    Les hanafites se distinguent dans la classification des jugements en considrant "l'obligatoire" comme tant " enjoignant" quand il est tabli par une preuve catgorique et il est seulement "obligatoire" s'il est tabli par preuve nuance. De mme pour le "prohib" il est considr comme tel s'il est tabli par une preuve catgorique, et il est "rprhensiblement prohib" s'il est tabli par une preuve nuance, quant au "rprhensible" tel que dfini prcdemment, ils l'appellent " rprhensible par prcaution".
    Le jugement stipul:


    bullet
    Il est divis en:
    a) Une raison: Une caractristique apparente et prcise qui sert de preuve au jugement,
    b) Une condition: sur laquelle Le jugement est bas,
    c) Un empchement: qui sil existe, il ny aura pas de jugement ou la raison sera invalide,
    d) Les permissions: Ce sont les jugements quAllah a dcrts afin dallger la tche la personne responsable dans certains cas,
    e) La validit et linvalidit: Ce que le Lgislateur a demand aux personnes responsables de faire et ce quIl leur a command comme causes et conditions, si la personne charge laccomplissait, le Lgislateur pourrait dcider de sa validit ou pas.
    Ce dont on est lgalement responsable:


    bullet
    Cest lacte accompli par la personne responsable conformment ce pourquoi le jugement du Lgislateur a t dcrt.

    bullet
    Il est stipul que ce dont on est lgalement responsable soit:
    a) Compltement connu par la personne responsable,
    b) possible,
    c) et que la personne responsable soit capable de laccomplir ou de lviter.
    La personne juge responsable:


    bullet
    Cest la personne responsable daccomplir le jugement lgitime.

    bullet
    Il est stipul que la personne responsable sera:
    a) capable de comprendre par soi-mme ou par autrui la preuve sur sa responsabilit, ce qui requiert la pubert, la raison et lveil (quelle ne soit ni en sommeil ni saoule),
    b) capable daccomplir ce qui lui est assign,
    c) quelle ne soit pas force laccomplir.

    bullet
    La comptence est de deux sortes:
    a) Comptence dobligation: Ce qui confre la personne responsable des droits et exige de lui des devoirs,
    b) Comptence dexcution: Ce que rendent les paroles et les actes de la personne responsable considrs comme lgales, lenfant et la personne insense ne la possdent pas, elle est incomplte pour le mineur avant sa maturit et pour ladulte qui est mentalement alin; alors quelle est complte pour la personne adulte et saine desprit.
    Preuves du Coran et Sunna


    Le hadith: "Le Qalam est lev sur trois (ne sont pas responsables de leurs actes); le dormeur jusqu' ce qu'il se rveille, lenfant jusqu' sa pubert, l'alin jusqu ce qu'il soit guri" (At-Termidhi et Abou Dawoud)


    .

  2. #12
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,672
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    05-12-2016
    At
    11:12 PM

    Default

    Leon 29


    Les rgles fondamentales de la lgislation islamique


    LES RÈGLES FONDAMENTALES DE LA LÉGISLATION ISLAMIQUE:


    bullet
    Les vises gnrales de la charia sont la ralisation des intrts des gens; les ncessits, les besoins et les amliorations.

    bullet
    Les ncessits est tout ce qui est indispensable pour la vie des hommes, savoir la prservation de:
    a) la religion,
    b) lme,
    c) la raison,
    d) largent,
    e) lhonneur.

    bullet
    Les besoins sont tous ce que les gens ont besoin pour spargner la peine, supporter les difficults de leurs responsabilits et les faix des obligations vitales.

    bullet
    Les amliorations servent amliorer les conditions, les apparences et les relations des gens.

    bullet
    Dans la lgislation, il est prendre en compte de donner la prminence aux ncessits sur les besoins et ceux-ci sur les amliorations.

    bullet
    Il rsulte de la prise en considration des ncessits quelques rgles:
    a) Le tort doit tre lgalement limin,
    b) Le tort ne slimine pas par un autre tort,
    c) Le tort particulier est tolr en vue dviter le tort gnral,
    d) Le moindre tort est perptr afin dviter un autre plus svre encore,
    e) Lvitement des torts lemporte sur la ralisation des bienfaits,
    f) La ncessit fait loi (donc les ncessits tolrent les interdictions),
    g) La ncessit est estime sa valeur.

    bullet
    La prise en considration des besoins entrane des rgles servant attnuer les difficults:
    a) La peine est accompagne de certaines facilits, comme pour les permissions donnes par le Lgislateur dans les cas: du voyage, de la maladie, de la contrainte, de loubli, de lignorance, des afflictions et des calvaires et de la diminution,
    b) La gne est lgalement leve,
    c) Les besoins, tout comme les ncessits, tolrent (certaines) interdictions.

    bullet
    Les actes des personnes responsables sont, soit le droit dAllah soit celui des gens ou bien les deux la fois.

    bullet
    Le droit dAllah consiste en: les pratiques cultuelles, les charits et les autres obligations financires, les punitions de la fornication, du vol et de celui pratiqu sur les routes, ainsi que lexhrdation de lhritier prsum qui a caus le meurtre de son proche (source de lhritage) et les expiations.

    bullet
    Le droit de la personne responsable consiste en ses droits matriels chez autrui.

    bullet
    Ce qui inclut les deux droits: La punition de laccusation mensongre dune femme de ladultre et le droit de talion pour venger un meurtre.

    bullet
    Il ny a aucune place pour linterprtation personnelle (Al-`ijtihd) dans ce qui est jug par un texte expressif.

    bullet
    Al-Mojtahid (le savant qualifi) doit:
    a) tre vers dans la langue arabe,
    b) connatre fond les sciences du Coran,
    c) tre plein des sciences de la Sunna,
    d) tre un expert dans la dduction des jugements analogiques.

    bullet
    La gradation de la lgislation, du vivant du Prophte (BP sur lui), a exig labrogation de certains jugements soit partiellement soit compltement, mais aprs sa mort aucun jugement mentionn ni dans le Coran ni dans la Sunna ne peut tre abrog.

    bullet
    Le texte nest abrog que par un autre texte dune force similaire ou par un texte plus fort encore. Le plus fort que tout est le Coran, puis la Sunna juge notoire, puis celle qui nest pas juge notoire et enfin lanalogie.
    Preuves du Coran et Sunna


    Les vises gnrales


    Prservation de la religion


    ] [ [: 193]


    " Et combattez-les jusqu' ce qu'il n'y ait plus d'association et que la religion soit entirement Allah seul. S'ils cessent, donc plus d'hostilits, sauf contre les injustes. " (Al-Baqara (LA VACHE) : 193).


    et


    ] [ [: 191]


    " l'association est plus grave que le meurtre. " (Al-Baqara (LA VACHE) : 191).


    et


    ] [ [: 217]


    L'association est plus grave que le meurtre. " (Al-Baqara (LA VACHE) : 217).


    et


    ] [ [: 25]


    " Et craignez une calamit qui n'affligera pas exclusivement les injustes d'entre vous. Et sachez qu'Allah est dur en punition. " (Al-'Anfl (LE BUTIN) : 25).


    et


    ] [ [: 73]


    Si vous n'agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidles], il y aura discorde sur terre et grand dsordre. "
    (Al-'Anfl (LE BUTIN) : 73).


    Prservation de lme


    ] [ [: 151]


    Ne tuez qu'en toute justice la vie qu'Allah a fait sacre" (Al-'An`m (LES BESTIAUX) : 151).


    et


    ] [ [: 179]


    " C'est dans le talion que vous aurez la prservation de la vie, vous dous d'intelligence, ainsi atteindrez-vous la pit. " (Al-Baqara (LA VACHE) : 179).


    Prservation de la raison


    ] * [ [: 90 91]


    "O les croyants! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dresses, les flches de divination ne sont qu'une abomination, uvre du Diable. Ecartez-vous en, afin que vous russissiez. Le Diable ne veut que jeter parmi vous, travers le vin et le jeu de hasard, l'inimiti et la haine, et vous dtourner d'invoquer Allah et de la Salt. Allez-vous donc y mettre fin? "
    (Al-M'ida (LA TABLE SERVIE) : 90-91).


    Prservation de largent


    ] [ [: 188]


    " Et ne dvorez pas mutuellement et illicitement vos biens; et ne vous en servez pas pour corrompre des juges pour vous permettre de dvorer une partie des biens des gens, injustement et sciemment. " (Al-Baqara (LA VACHE) : 188).


    et


    ] Dž [ [: 5]


    " Et ne confiez pas aux incapables vos biens dont Allah a fait votre subsistance" (An-Nis' (LES FEMMES) : 5).


    et


    ] [ [: 29]


    " O les croyants! Que les uns d'entre vous ne mangent pas les biens des autres illgalement. Mais qu'il y ait du ngoce (lgal), entre vous, par consentement mutuel. Et ne vous tuez pas vous-mmes. Allah, en vrit, est Misricordieux envers vous. " (An-Nis' (LES FEMMES) : 29).


    et


    ] [ [: 2]


    " Et donnez aux orphelins leurs biens; n'y substituez pas le mauvais au bon. Ne mangez pas leurs biens avec les vtres: c'est vraiment un grand pch. " (An-Nis' (LES FEMMES) : 2).


    et


    le hadith : Ô gens ! Sachez que vos vies, vos biens doivent vous tre aussi sacrs les uns aux autres que sont sacrs pour vous ce prsent jour, ce prsent mois et cette prsente ville, jusqu lultime rencontre avec Allah. Tmoignez que jai transmis (Rapport par les six et dautres)


    Prservation de lhonneur


    ] [ [: 19]


    " Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un chtiment douloureux, ici-bas comme dans l'au-del. Allah sait, et vous, vous ne savez pas. " (An-Nor (LA LUMIERE) : 19).


    et


    ] [ [: 23]


    " Ceux qui lancent des accusations contre des femmes vertueuses, chastes [qui ne pensent mme pas commettre la turpitude] et croyantes sont maudits ici-bas comme dans l'au-del; et ils auront un norme chtiment, "
    (An-Nor (LA LUMIERE) : 23).


    Attnuer les difficults


    ] [ [: 6]


    Allah ne veut pas vous imposer quelque gne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-tre serez-vous reconnaissants. " (Al-M'ida (LA TABLE SERVIE) : 6)


    Et :


    ] [ [: 78]


    " C'est Lui qui vous a lus; et Il ne vous a impos aucune gne dans la religion, "
    (AL-HAJJ (LE PELERINAGE) : 78)


    Et :


    ] [ [: 185]


    - Allah veut pour vous la facilit, Il ne veut pas la difficult pour vous, " (Al-Baqara (LA VACHE) : 185).


    Et le hadith ; " Ne portez prjudice ni aux autres, ni aux uns les autres" (Ahmad et Ibn Madja)


    .

  3. #13
    Join Date
    Jun 2008
    Posts
    11,672
    Religion
    Islam
    Gender
    Female
    Last Activity
    05-12-2016
    At
    11:12 PM

    Default

    Leon 30



    Les rgles linguistiques fondamentales
    1-Prologue (prsent par le professeur Abd Al-Wareth Mabrouk Sad)
    LA LANGUE ARABE


    bullet
    La langue est une discipline solide tablie par lesprit de lhomme grce linspiration dAllah, lExalt.

    bullet
    La matrise de la langue arabe est absolument requise de tout musulman pour la comprhension correcte du Livre dAllah et de la Sunna de Son Prophte (BP sur lui).

    bullet
    Larabe est la langue la plus honore, car:
    a) Allah le bien Inform et le Sage la lue pour tre la langue du message de Sa dernire Rvlation,
    b) La vracit de la rvlation est un miracle linguistique et rhtorique en premier lieu,
    c) Allah, lExalt, a prserv Son livre avec son texte arabe.
    d) Il a fait de la comprhension de son contenu la cause de sa rvlation avec cette langue.

    bullet
    Les sciences de l'arabe sont rparties en deux types :
    (a) les sciences de la rigueur linguistique
    (b) les sciences de l'esthtique linguistique (la rhtorique)
    a) les sciences de la rigueur traitent :
    le systme phontique de la langue (la science des sons; leurs prononciations, leurs caractristiques, leurs types et les rapports qui existent entre eux)
    le systme de la construction des mots (la science de la conjugaison : avec laquelle on dfinit les types de mots et les formes de chacun dentre eux, ses caractristiques et ses rgles tymologiques)
    le systme des structures (la syntaxe) qui nous permet de connatre les types de phrases et les principaux composants de chaque type et les rapports qui lient entre eux de faon ce que la phrase soit une construction ajuste qui exprime avec clart le sens voulu. La syntaxe traite aussi des procds qui expriment les diffrents tats comme l'interrogation, l'injonction, l'exhortation, l'exclamation, la prire, l'appel, le souhait, l'esprance, la prfrence, l'insistance, l'exception, l'avertissement, la tentation, etc.
    la science de la smiologie, qui traite d'une part des significations fondamentales des mots - au propre ou au figur et cela constitue la tache du dictionnaire et d'autre part des rfrents sociaux et psychologiques.
    b) les sciences de l'esthtique linguistique : elle dsigne les diffrents outils artistiques innov par l'esprit humain arabe pour empreindre de beaut, de force et d'effet les sens exprims par les structures linguistiques. Ces sciences qui sont les sciences de la rhtorique sont trois :
    la science des sens, qui traite des sens rhtoriques supplmentaires exigs par le ton, la situation et l'tat du locuteur et le but du discours, en utilisant par exemple l'injonction pour exprimer l'ordre, le dfis, le blme, le conseil, etc. comme il traite aussi d'autres outils qui remplissent des sens rhtoriques donnant de la force l'expression comme les procds de la brivet, la sparation, le raccordement, l'avancement, le retardement, la citation, la suppression, la manifestation, l'insinuation, le revirement, etc.
    L'loquence, elle dsigne un ensemble d'outils et de procds qui permettent de s'exprimer par des degrs divers dans la force et l'loquence. Comme la comparaison, la mtaphore et l'expression allgorique. Chacun des ces procds est divis en plusieurs types.
    La rhtorique dsigne les diffrents genres d'esthtique linguistique et d'enjolivement de la langue dans le discours. Certains sont lis au ct phontique et audible du texte comme la prose potique et la paronomase. Dautres portent sur le sens comme les figures controlatrales et lallgorie, ainsi que lhabilet lexorde, la dfiance, le pangyrique ressemblance de diatribe ou son contraire, etc.
    2. La signification linguistique d'un texte
    La signification linguistique d'un texte est vhicule travers : soit
    (a) la prposition (b) l'indication (c) la signification (d) Al-Iqtida. Selon cet ordre dcroissant.
    La prposition du texte est ce qui saisi de la structure de ses mots et de ses phrases, autrement le sens latral.
    L'indication du texte est le sens qui n'est pas directement tir de ses mots mais qui est sous entendu et sous-jacent au sens latral.
    La signification du texte est ce qui est saisi de son esprit en cas o la cause du jugement est gale ou suprieur la cause de son application sur une autre ralit.
    Iqtida du texte est le sens ncessaire pour que le discours soit sens.
    Les textes d'aprs leurs significations sont ou bien (a) ayant une signification claire, ou (b) ayant une signification ambigu.
    Le texte a signification claire est le texte dont le contenu est clair sans besoin dexplication et que lon doit suivre et qui ne supporte pas dinterprtation sans preuve.
    3. La gnralit du mot
    Les mots dans leur gnralit sont ou bien : (a) mot partag (b) mot commun (c) mot particulier


    Le mot partag est celui dont le sens se retrouve partag entre deux sens l'un linguistique et l'autre lgal, dans ce cas on privilgie le sens lgal. Et quand il partag entre deux sens linguistique on privilgie celui dont l'argument est plus appuye.
    Le mot commun est le mot qui dsigne un seul sens qui peut se concrtiser en plusieurs individus sans qu'ils soient inclus par le mot.
    Le mot particulier est un mot qui dsigne un sens qui se concrtise en des individus bien dfinis.
    o La gnralit du mot se reconnat par des termes comme : "koul", "el" de dtermination du singulier ou du pluriel, les pronoms dmonstratifs, les noms de condition, et l'indfini.
    o Le mot est spcifi par des arguments qui sont ou bien : lis lui comme l'exception, la condition, la description et la fin. Ou bien dtachs de lui tels la raison, la coutume, le texte, la sagesse de la lgislation. A part cela, on considre la gnralit du mot et non la particularit de la cause.


    .

Page 2 of 2 FirstFirst 1 2

Fondements-Leons pour les nouveaux musulmans.

Thread Information

Users Browsing this Thread

There are currently 1 users browsing this thread. (0 members and 1 guests)

Similar Threads

  1. Replies: 13
    Last Post: 10-09-2013, 05:58 PM
  2. Histoires de musulmans convertis
    By in forum Forum Franais
    Replies: 0
    Last Post: 07-01-2012, 02:08 AM
  3. je cherche des leons pour la prire
    By in forum Forum Franais
    Replies: 1
    Last Post: 07-12-2008, 03:54 AM
  4. Replies: 1
    Last Post: 19-07-2008, 11:16 AM
  5. Conseils aux Nouveaux Musulmans
    By azizcool in forum Forum Franais
    Replies: 0
    Last Post: 11-09-2006, 03:08 PM

Tags for this Thread

Bookmarks

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •  

Fondements-Leons pour les nouveaux musulmans.

Fondements-Leons pour les nouveaux musulmans.