Le monde musulmans est plus fidle a des principes spirituels et moraux que l'univers occidental

Ils sont de 30.000 50.000 convertis l’islam en France depuis quelques annes, venus de tous les milieux sociaux et de tous les horizons.

Mais a n’est pas tellement leur nombre qui inquite l’Eglise catholique - religion dominante en France - que la profondeur de leur foi et les raisons qui les ont amens pour la plupart quitter le catholicisme ou l’ignorer, pour se diriger vers l’islam cette religion vivante en expansion.

Ces conversions prennent une telle proportion qu’un mensuel catholique important l’Actualit Religieuse, le quotidien Le Monde ou encore le mensuel France Pays-Arabes leur ont dja consacr des articles.
Pour le mensuel catholique, qui a constitu un important dossier sur ce problme d’actualit, ces nouveaux convertis sont totalement diffrents des chrtiens qui se tournaient encore rcemment vers l’islam.
Autrefois, souligne-t-il, il s’agissait surtout de militaires ayant cotoy l’islam au cours de toute une carrire en Afrique du Nord ou au ProcheOrient.

Le premier d’entre eux et le plus clbre tant le Gnral Menou, successeur du Gnral Klber la tte de l’arme franaise reste en Egypte aprs l’expdition de Bonaparte au dbut du sicle dernier.
Selon un jeune converti, descendant d’une famille militaire traditionnelle c’tait une solidarit de guerriers, un attrait pour les valeurs de courage, d’honneur, de combat aussi, contenues dans les traditions islamo-arabes.
Le deuxime courant de convertis tait compos d’intellectuels orientalistes qui avaient tudi les ****es spirituels et philosophiques musulmans, tel Ren Guenon (1886-1951) attir par les valeurs mystiques de l’islam.

Mais actuellement les personnes qui se convertissent, souligne la revue catholique, participent au mouvement plus vaste dit de retour au spirituel.
Assoiffes de spirituel, elles sont la recherche la fois de certitude, de rigueur, de discipline et d’une foi sans glise, sans hirarchie constitue, dues qu’elles sont par les bouleversements vcus par l’Eglise catholique depuis le Concile de Vatican Il, il y a maintenant prs d’un quart de sicle. Ils appartiennent tous les milieux, intellectuels (le philosophe Roger Garaudy, Michel Chod kiewicz, spcialiste du soufisme), artiste (Maurice Bejart, danseur et chorgraphe) mais galement et c’est l que le phnomne est tout nouveau, des employs, des ouvriers tels ce jeune homme, originaire des Ardennes (nord-est de la France), devenu Abdallah et qui a trouv dans la permanence de l’Islam le rconfort qu’il ne trouvait plus dans le catholicisme. Pas de dogmes revus et corrigs, dit-il. Un Musulman vivant il y a plusieurs sicles retrouverait dans l’ensemble le mme Islam.

Ils sont galement attirs par la simplicit, par une religion vivante, toute en sobrit, en dpouillement et par la possibilit que l’islam offre de s’adresser Dieu, sans intermdiaire.
Un autre qui voulait devenir moine a rencontr sa voie mystique auprs des soufis, aprs un essai infructueux dans un monastre catholique.
D’autres sont motivs par un rejet de la permissivit qui caractrise les religions d’une pratique disparue mais aussi de valeurs, leur sens, dvalues, oublies en Occident, explique plus loin le mensuel chrtien.
En rgle gnrale, le monde musulman est plus fidle ses principes spirituels et moraux que l’univers occidental.
Certains sont tents de vivre compltement l’oriental, d’autres songent aller vivre en pays musulman. Mais d’autres encore estiment qu’il ne faut pas imiter les musulmans orientaux, au contraire, pour l’islam, c’est le sens de l’Universel qui prvaut.

Un jeune mcanicien de la banlieue nord de Paris, interrog par la revue France-Pays Arabes dclare qu’il observe trs strictement le jene, les prceptes du Coran Je suis trs strict l-dessus. Cela me donne des rgles de vie. Je vais la mosque.
En rgle gnrale, souligne le chroniqueur religieux du journal Le Monde, Henri Fresquet, les femmes reprsentent environ 55 pour cent des convertis, sans doute parce que les Franaises maries un Musulman adoptent volontier la religion de leur conjoint.
Enfin Roger Garaudy, interrog par l'agence kowetienne KUNA, souligne que de plus en plus de gens parmi les intellectuels se convertissent l'islam et que pour sa part il n'est expos aucune perscution en France.
Ces nouveaux convertis sont bien accueillis par les immigrs musulmans qui parlent d'eux avec une admiration joyeuse. Ils travaillent bnvolement la mosque de Paris, certains donnent un enseignement coranique aux jeunes fils d'immigrs, organisent des voyages.
Ils affirment, conclut pour sa part la revue Actualit Religieuse, avoir trouv, aprs avoir beaucoup cherch, la vraie voie vers Dieu.