1 - LIslam ne considre pas la femme comme un tre mprisable ou infrieur comme elle ltait dans la Jahiliyya. Au contraire il a mis fin ce ddain vis vis de la femme en dclarant quelle est la moiti du genre humain. Elle a des droits comme lhomme a des droits et a des devoirs conformes ses capacits et sa nature. Quant lhomme, il a des caractristiques spcifiques comme la virilit, la force physique, la raison, la patience, ce qui lui permet de la protger, de la dfendre et de la prendre en charge.

2 - Tout comme lhomme, la femme en Islam jouit du droit de faire des transactions, du droit de vendre, dacheter, dtre propritaire, etc.

3 - Le Trs Haut (Exalt) a dit dans le Coran quil nous a cr dun mle et dune femelle, et les seuls critres qui font prvaloir une personne sur une autre sont luvre salutaire et la pit.

Le Trs Haut (Exalt) a dit :

{ O hommes ! Nous vous avons cres dun male et dune femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble dentre vous, auprs dAllah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur. } [Sourate 49 - Verset 13]

4 - LIslam incite les femmes sinstruire :

Selon Abou Said Al Khoudri : une femme vint dire au Prophte : O Messager dAllah ! les hommes se sont rservs eux seuls tes hadiths. Laisse donc pour nous lune de tes journes pour nous enseigner ce quAllah ta appris. Il lui dit : Runissez-vous tel jour . Elles se runirent donc et le Prophte vint elles et leur enseigna ce quAllah lui avait appris. Puis il leur dit : Chacune dentre vous qui sera prcde dans lautre monde par trois de ses enfants trouvera en eux un cran contre le Feu . Lune delles lui demanda : Et sils ne sont que deux ? Il dit : Mme sils ne sont que deux. [Rapport par Al Boukhari et Moslim]

5 - La parit homme-femme dans le Coran est un aspect de la valorisation de la femme.

Le Trs Haut (Exalt) a dit : { Les musulmans et musulmanes, croyants et croyantes, obissants et obissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses daumne, jenants et jenantes, gardiens de leur chastet et gardiennes, invocateurs souvent dAllah et invocatrices : Allah a prpar pour eux un pardon et une norme rcompense.} [Sourate 33 - Verset 35]



La sourate les Femmes : preuve de la valorisation de la femme

Dans le Coran, le Trs Haut (Exalt) na pas mis de sourate qui porte comme titre Les Hommes mais Il a mis (Exalt) la Sourate les Femmes . Cela prouve que la femme jouit dune attention particulire. Cette sourate offre un discours polythmatique : celui de la femme, de la famille, de ltat et de la socit . Mais tous ces thmes sexpriment sous le signe prdominant de la femme et de ses droits do le titre de la Sourate.



1 - Allah (Exalt) a cre la femme dune cte de lhomme, et des deux, Il (Exalt) a fait rpandre les hommes et les femmes.

Le Trs Haut (Exalt) a dit :

{ Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a crs dun seul tre, et a cr de celui-ci son pouse, et qui de ces deux l a fait rpandre (sur la terre) beaucoup dhommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement.} [Sourate 4 - Verset 1]

Ce verset fait partie de la profession de foi que le Prophte disait avant dentamer un discours .Voila pourquoi les prdicateurs et les imams doivent faire de mme.

2 - Le devoir de sauvegarder les droits des femmes orphelines. Le Trs Haut (Exalt) a dit :

{ Si vous craignez de ntre pas justes envers les orphelins Il est permis dpouser deux, trois, ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de ntre pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possdez. Cela, afin de ne pas faire dinjustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille } [Sourate 4 - Verset 3]

Orwa Ibn Az-Zoubeir questionna Aicha [ Qu'Allah soit satisfait d'elle ] propos des paroles divines suivantes :

{ Si vous craignez de ntre pas justes envers les orphelins. }

Elle rpondit : "O fils de ma sur, il sagit de la femme orpheline qui vit sous le toit de son tuteur et devient son associ dans ses biens, et quensuite il est sduit par son argent et sa beaut et dsire lpouser sans lui donner la dot quelle mrite, cest dire moins que ce que quelquun dautre peut lui donner. Il leur a donc t interdit de les pouser sauf sils sont quitables envers elles et appliquent la vraie Sunna dans le don de la dot. Mais sils craignent de ntre pas quitables, alors quils pousent ce qui leur plaira dentre les femmes en dehors delles."

De mme, Orwa rapporte que Aicha [ Qu'Allah soit satisfait d'elle ] a dit : "puis les gens ont consult le Messager dAllah au sujet des femmes orphelines aprs la descente de ce verset (le verset ci-dessus) et Allah rvla :

{ Et ils te consultent propos de ce qui a t dcrt au sujet des femmes }
[Sourate 4 - Verset 127]

Aicha [ Qu'Allah soit satisfait d'elle ] ajouta la suite de ce verset : "Quand vous avez, plus ou moins envie de les pouser" signifie que si on na pas envie dpouser lorpheline parce qu elle est pauvre et moins belle, il nous est donc rprouv dpouser celle qui nous a sduit par son argent et sa beaut sauf si nous sommes quitables "

3 - Se *******er dune seule femme si lon craint de ne pas tre quitable, le Trs Haut (Exalt) a dit :

{ mais si vous craignez de ntre pas justes avec celles-ci, alors une seule,
ou des esclaves que vous possdez } [Sourate 4 - Verset 3]

4 - La femme a droit lhritage :

Le Trs Haut (Exalt) a dit :

{ Aux hommes revient une part de ce quont laiss les pre et mre ainsi que les proches; et aux femmes une part de ce quont laiss les pre et mre ainsi que les proches , que ce soit peu ou beaucoup : une part fixe } [Sourate 4 - Verset 7]

Pendant la jahiliyya, par contre, seuls les hommes avaient droit lhritage.

5 - La part de lhritage de lhomme est suprieure celle de la femme :

Allah (Exalt) a dit :

{ Voici ce quAllah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part quivalente celle de deux filles } [Sourate 4 - Verset 11]

Car cest lhomme de dpenser pour sa famille, et cest lui qui donne la dot la femme.

Ibn Abbas a dit : "Auparavant les biens du dfunt passaient ses garons. Aux parents (du dfunt) revenait ce quil y avait dans le testament fait en leurs faveur, puis Allah a abrog ce quil a voulu abroger de tout cela, il a donn lhomme lquivalent de la part de deux femmes, les pre et mre du dfunt ont droit, chacun deux, au sixime ou au tiers de la succession, lpouse a droit au quart ou au huitime, le mari a droit la moiti ou au quart." [ Rapport par Al Boukhari ]

6 - Lhomme donne la dot la femme comme convenue entre les deux parties.

Le Trs Haut (Exalt) a dit :

{ Et donnez aux pouses leur mahr de bonne grce. Si de bon gr elles vous en abandonnent quelque chose, disposez-en alors votre aise et de bon cur.} [Sourate 4 - Verset 4]

Ibn Abbas a dit : "Il est rprouv de fixer une dot sans la donner. Le mari doit donner la dot de bonne grce .Si de bon gr elle en abandonne quelque chose au mari aprs la fixation, alors il peut en disposer son aise."

7 - Le devoir du mari de bien se conduire lgard de son pouse.

Le Trs Haut (Exalt) a dit : { Et comportez-vous convenablement envers elles } [Sourate 4 - Verset 19] cest dire leur dire de bonnes paroles, les traiter conformment au bon usage, prendre soin de soi pour leur plaire, comme on veut quelles le fassent pour nous car Allah (Exalt) a dit :

{ Quant elles, elles ont des droits quivalents leurs obligations, conformment la biensance} [Sourate 2 - Verset 228]

Le Messager dAllah a dit : " Les meilleurs dentre vous sont les meilleurs avec leurs femmes, et je suis dentre vous le meilleur avec les miennes" [Rapport par At-Tirmidhi qualifi dauthentique par Al Albani].

8 - Au mari de bien traiter sa femme mme au cas o il a de laversion envers elle. Le Trs Haut (Exalt) a dit

{ Si vous avez de laversion envers elles durant la vie commune, il se peut que vous ayez de laversion pour une chose o Allah a dpos un grand bien } [Sourate 4 - Verset 19]

Cela signifie que si vous les retenez avec patience malgr laversion quelles vous inspirent, ceci vous apporterait beaucoup de bien dans ce monde et dans lau del.

Ibn Abbas a dit : "Il sagit l de lhomme qui traite bien sa femme (malgr laversion) et quensuite elle donne naissance un enfant o Allah loge beaucoup de biens."

Le Messager dAllah a dit : " Quun croyant ne dteste pas une croyante. Si lun de ses cts lui dplait ; elle lui plaira par un autre." [Rapport par Moslim]

9 - Il est interdit de reprendre la dot aprs la sparation des deux conjoints. Allah (Exalt) a dit :

{ Si vous voulez substituer une pouse une autre, et que vous ayez donn lune delle un qintar, nen reprenez rien. Quoi ! Le reprendriez-vous par injustice et pch manifeste ? } [Sourate 4 - Verset 20]

Donc si quelquun veut se sparer de sa femme et se marier avec une autre, il ne lui appartient pas de reprendre sa dot mme si elle vaut mille pices dor.

Et Allah (Exalt) a ajout : { Comment oseriez-vous le reprendre, aprs que lunion la plus intime vous ait associs lun lautre et quelles aient obtenu de vous un engagement solennel ? } [Sourate 4 - Verset 21]

On rapporte quIbn Abbas a dit : "Lengagement signifie le contrat de mariage." Il a expliqu les versets par ces propos : "Soit la retenir selon les convenances soit la librer gnreusement."

Dans le prche du plerinage dadieu, le Prophte a dit : "Recommandez-vous de faire du bien aux femmes, Allah vous les a confies en dpts et vous a permis de les approcher" [ Rapport par Moslim ]

10 - Linterdiction dpouser certaines femmes avec qui on a un lien de parent par le sang (al maharim : la parent de lait - rada - entrane les mmes interdictions que la parent par le sang .), est un aspect de la valorisation de la femme.

Le Trs-Haut (Exalt) a dit :

{ Vous sont interdites vos mres, filles, surs, tantes paternelles et tantes maternelles, filles dun frre et filles dune sur, mres qui vous ont allaits, soeurs de lait, mres de vos femmes, belles-filles sous votre tutelle et issues des femmes avec qui vous avez consomm le mariage; si le mariage na pas t consomm, ceci nest pas un pch de votre part; les femmes de vos fils n de vos reins; de mme que deux surs runies, exception faite pour la pass. Car vraiment Allah est Pardonneur et Misricordieux. } [Sourate 4 - Verset 23]

Mohammad Ben Jamil Zino