ASSALAM ALEYKOUM


Tous les prophtes ont t chargs de sortir les gens des tnbres vers la lumire. Ils furent toujours des aptres de bienfaisance. Chacun d'eux succdait l'autre pour parachever ce que son prcdent avait entam et continuer la rforme. Cette construction prit fin avec le dernier des prophtes Mohamed

L'Islam fut un rsum de toutes les religions prcdentes et son appel celui qui tait digne de demeurer car il contenait les lments de la vie et les bases de la rforme. Allah a dit : "J'ai parachev votre religion. Je vous ai combl de Ma grce. J'agre pour vous l'Islam comme religion"

Avec l'accomplissement de la religion d'Allah cessa la prophtie et prit fin le message. Allah a dit : "Non Mohamed n'est le pre d'aucun d'entre vous. Il est le prophte d'Allah et le dernier des prophtes"

La prophtie a cess et Mohamed est le dernier des prophtes, et aucune prophtie n'aura lieu dsormais. Mohamed a dit ce sujet : "Les prophtes et moi sommes tel un homme qui btit une demeure. Il l'acheva et l'embellit tout en mettant l'emplacement d'une brique. Chaque personne pntrait dans cette demeure, la regardait et disait : "Quelle est belle ! Ah s'il ne manquait pas cette brique. Moi je suis cette brique, je suis le dernier des prophtes"
(Bukhari)


Tout au long de sa vie, Mohamed a lutt pour abolir l'idoltrie, diffuser les instructions d'Allah fondes sur la vertu et l'unicit d'Allah. Il duquait ses compagnons par la parole et les actes. Dans ses oeuvres, on voyait qu'il tait ducateur, avertisseur, orateur, un bon pre, un frre franc et loyal, un juge quitable. De mme, il s'adonnait l'adoration d'Allah. Il a pu raliser pendant quelques annes de sa vie ce que plusieurs nations n'avaient pu raliser pendant des sicles. Il tait sur tous les fronts. Mme l'approche de sa mort, il conseillait les gens et prenait de leurs nouvelles.

Parmi ses oeuvres :

Il abolit le paganisme et le remplaa par la foi d'Allah et au jour dernier.
Il supprima les vices et les dfauts de la priode prislamique et dressa leur place les vertus, les bonnes manires et actions.
Il tablit une grande nation monothiste qui adore Allah et qui s'tend de l'Atlantique l'extrme asie.

Dans sa vie courante, il n'abusait point de la vie et ne demandait pas de rtribution pour son travail. Il donnait peu d'importance l'argent et ne se souciait pas des honneurs et du prestige.

Un jour, Omar Ibn Al Khattab vit le prophte endormi sur une natte use qui laissait des traces sur son flanc. Il se mit alors pleurer et le prophte lui demanda : "Pourquoi pleures-tu ?"
Omar rpondit : "Chosroes et Csar se reposent sur du brocart et de la soie, alors que toi messager d'Allah, le paillasson laisse des traces sur ton corps !"
Le prophte lui dit : "O Omar, ne te plairait-il pas qu'ils aient la vie d'ici-bas et nous dans l'au del!".

De mme, il tait connu pour sa franchise et sa sincrit avant et aprs sa mission. Lorsque pour la premire fois il reu la rvlation d'Allah, il accourut vers sa femme Khadidja, un peu effray, et celle-ci lui rpondit : "Non, par Allah, Allah ne te rendra jamais malheureux, car tu ne dis que la vrit, tu entretiens les liens de parent, secours le faible, honore l'invit, aides les ncessiteux et tu viens en aide aux victimes des vicissitudes du droit".

N'est ce pas que lorsque il proposa l'Islam Abou Bakr, ce dernier le crut immdiatement et ne tarda pas avoir foi en lui car il le savait honnte et loyal...


ASSALAM ALEIKOUM.

http://www.imanway.com/fr/showthread.php?t=931