- Cas o la nullit du jene exige une simple rparation par un jene du ou des jours manqus, sans punition expiatoire :

1) le fait de manger et de boire pour une raison valable

2) le vomissement provoqu volontairement : Celui qui vomit involontairement ne jenera pas le ou les jours manqus, tandis que celui qui vomit volontairement doit refaire le jene Hadith rapport par Abu Hurayra

3) laccouchement et lcoulement du sang menstruel annulent le jene mme sils surviennent au dernier moment, avant le coucher du soleil.

4) ljaculation volontaire provoque par la masturbation, le baiser, lattouchement. Il nen est pas de mme de ljaculation involontaire, mme si elle est occasionne par un regard, cela nentrane pas la nullit du jene.

5) le fait de manger ou davaler une substance quelconque mme si elle ne nourrit pas (non nutritive) entrane la nullit du jene

6) lintention de rompre le jene entrane sa nullit mme si elle nest pas rellement excute

7) le fait de manger ou de boire ou daccomplir lacte sexuel en croyant faussement que cest lheure du coucher du soleil ou que ce nest pas encore laube, il doit refaire ultrieurement son jene.

B- Cas o la nullit du jene entrane une punition expiatoire (Kaffarah) :

Le fait de manger ou de boire ou daccomplir lacte sexuel sans excuse valable pendant un jour de Ramadn entrane une punition expiatoire comportant soit laffranchissement dun esclave, soit le jene de deux mois conscutifs, soit la nourriture de soixante pauvres. Dans le cas dune transgression du jene par lacte sexuel, la punition expiatoire incombe uniquement lhomme. La femme doit seulement refaire le jene.

Le jene de rparation ou de rattrapage peut tre accompli tout au long de lanne de manire continue ou discontinue. En revanche, le jene d au titre dune punition expiatoire, doit tre accompli continuellement et sans interruption. En effet, la transgression du jene sans raison valable est un pch grave. Un tel acte injustifi peut mettre en doute la qualit mme de musulman, puisque le jene du mois de Ramadn est lune des bases de lIslam.

Le Prophte (psl) a dit : Rompre le jene un seul jour de Ramadn sans raison lgale nonce par Dieu est impardonnable. En outre le jene de toute une ternit ne le compense pas mme sil le fait.